Aristouy (Mont-de-Marsan) : « Si on est réaliste, revenir sur Rodez est impossible »

  • Ex-attaquant du FC Nantes, comme le coach ruthénois Laurent Peyrelade, Pierre Aristouy est l’entraîneur de Mont-de-Marsan depuis 2014. Archives JLB
    Ex-attaquant du FC Nantes, comme le coach ruthénois Laurent Peyrelade, Pierre Aristouy est l’entraîneur de Mont-de-Marsan depuis 2014. Archives JLB
Publié le , mis à jour

Samedi dernier, vous disputiez un match en retard à Paulhan-Pézenas avec la possibilité de revenir à 9 points de Rodez. Et vous vous êtes inclinés (1-0). Que s’est-il passé ?

Tout un tas de choses... En premier lieu, si la partie s’était disputée comme prévu, c’est-à-dire en même temps que Rodez - Fréjus le week-end précédent, le score n’aurait pas été le même. J’en suis persuadé. Car avec le score de Rodez (victoire 4-0), les joueurs ont pris un petit coup derrière la tête. Ensuite, il faut voir les conditions dans lesquelles nous avons joué ce match à Paulhan, sur un terrain horrible et face à une équipe à dix derrière. Et on a pris ce contre à la 90e minute...

Vous l’avez dit, vos joueurs ont pris un petit coup derrière la tête. Mont-de-Marsan ne croit donc plus en la possibilité de revenir sur Rodez ?

C’est bien d’avoir de l’espoir... Mais enfin, Rodez n’a perdu que trois fois lors des 24 dernières journées. Pour nous, il faudrait qu’il s’incline cinq fois lors des six prochaines rencontres. Si on est réaliste, c’est impossible.

Cette rencontre face au Raf demain est-elle toujours à part ?

Si nos quelques espoirs ont pris un coup d’arrêt, cela n’empêche pas que l’on se doit de présenter notre meilleur visage. Et je suis persuadé que l’on montrera autre chose qu’à Paulhan.

L’aller, perdu 2-0, vous reste-t-il en travers de la gorge ?

Il n’y a aucun esprit de revanche. Mais malgré notre budget, l’avant-dernier du groupe D, nous avons réussi à lutter jusqu’à maintenant pour l’accession. Nous voulons faire jeu égal et même mieux avec Rodez. Comme à l’aller, justement, où tout s’était joué sur un exploit individuel (de Sébastien Da Silva, premier buteur, NDLR). Pourtant, nous avions maîtrisé la première période. Cette fois, nous devrons êtres efficaces.

Êtes-vous surpris par le Raf ?

Le champion est souvent le plus régulier. Ce que Rodez a su faire. Puis il a aussi bénéficié de toutes les conditions : peu de blessés, de suspendus, jouer Fréjus quatre jours avant un quart de finale de Coupe de France... Mais cela n’enlève rien à la qualité de cette équipe, très homogène, sans faille, qui a trouvé son système et a su s’y tenir. Toutes proportions gardées, cela me fait penser à Monaco. Un bloc défensif très fort et une capacité à aller très vite vers l’avant. Sans oublier la meilleure paire d’attaquants (Da Silva-Ras) du groupe.

Laurent Peyrelade, entraîneur de Rodez, dit souvent que Mont-de-Marsan est l’équipe qui ressemble le plus à la sienne. Qu’en pensez-vous ?

Je partage totalement. Dans la façon de jouer, les qualités des joueurs, etc. Mais Rodez est un club bien mieux structuré. Sans oublier qu’il bénéficie de bien plus de moyens. Il a appris de ses erreurs de la saison précédente mais quand on a la possibilité de recruter un Maxime Ras, qui coûte quatre joueurs de chez moi, il faut aussi évoquer les moyens. Ceci dit, les valeurs qui transpirent des deux clubs sont les mêmes.

Cinquième la saison dernière, pour l’instant deuxième. À terme Mont-de-Marsan doit-il se présenter comme un favori à l’accession ?

Non. Ces résultats sont le fruit de trois ans de travail, d’une progression constante d’un groupe. Mais aujourd’hui, ces joueurs sont dans une situation contractuelle que le club ne peut pas renouveler. Les ambitions seront revues à la baisse.

Centre Presse / Maxime Raynaud
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

330 €

Ce studio situé dans une résidence sécurisée vous propose: Une pièce équipé[...]

275 €

RODEZ - STUDIO récent dans un immeuble de standing en coeur de ville compre[...]

285 €

Appartement situé au 3ème étage L'appartement est composé : - D'un hall d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?