Aveyron : les 4000 salariés agricoles se sentent « trop oubliés »

  • Une vingtaine de membres de l’ASA ont participé aux débats, à Rodez.
    Une vingtaine de membres de l’ASA ont participé aux débats, à Rodez.
Publié le
Centre Presse / Xavier Buisson

Ils sont 4 000 dans le département et représentent 1 500 équivalents temps plein. Remplaçants ou permanents dans les Cuma (Coopérative d’utilisation du matériel agricole), les exploitations ou des groupements d’employeurs, ces salariés agricoles sont représentés par l’Association des salariés agricoles (ASA), présidée par Sébastien Issalis.

Hier, l’association tenait son assemblée générale dans les locaux de la Maison de l’agriculture, à Rodez, en présence d’une vingtaine de ses membres. Pour l’année à venir, le président et son équipe comptent s’atteler à « informer les salariés agricoles concernant leurs droits et devoirs, en matière de législation, de complémentaire santé »... ce qui représente le credo de l’association depuis sa création. « Mobiliser les salariés afin de rendre plus visible cette catégorie professionnelle encore trop oubliée »,  telle sera à nouveau l’ambition de l’ASA, connue sous le nom d’ASAVPA jusqu’en 2016.

Sébastien Issalis entend aussi sensibiliser les membres de l’association à la nécessité de se former, un droit dont ils ne feraient pas assez usage aux dires du président.

À ce titre, deux journées de formations seront proposées à Villefranche-de-Rouergue les 24 et 25 mai « pour valoriser ces métiers méconnus », souligne le président de l’ASA. Il sera plus précisément question de santé et sécurité au travail et le discours sera tourné vers les étudiants, main-d’œuvre de demain. La seconde journée sera davantage axée sur la convivialité, permettant à ces salariés de se rencontrer et d’échanger sur leurs situations.

Contact au 05 65 73 77 36 ou sur salaries-agricoles-aveyron@orange.fr

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?