Tennis

Tennis : Capdenac récupère Marcus Willis pour recevoir Périgueux

  • Marcus Willis, à droite, n’a pas perdu de temps. Il s’est entraîné avec Mayron Riols et Philippe Perrier, à son arrivée samedi.
    Marcus Willis, à droite, n’a pas perdu de temps. Il s’est entraîné avec Mayron Riols et Philippe Perrier, à son arrivée samedi.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Pour leur dixième campagne consécutive à l’échelon hexagonal, dont une en Nationale 2, les joueurs de tennis de Capdenac n’ont qu’une idée, voire une obsession, en tête : décrocher le maintien dans cette poule de N4 très homogène. Ne serait-ce que pour poursuivre cette belle aventure sportive et humaine, et aussi pour goûter à ce niveau l’an prochain à la nouvelle salle de raquettes (tennis, badminton, tennis de table) qui est en train de sortir de terre au cœur du complexe Léo-Lagrange et qui est attendue depuis bientôt... deux décennies.

Elle permettra d’éviter les déplacements au centre de Ligue de Vabre à Onet-le-Château dès que le ciel est capricieux. Comme cela pourrait être le cas ce dimanche 14 mai...

Car, en attendant, les hommes du président Mathieu Desroches doivent déjà se maintenir à cet étage. Ce qui ne sera pas une partie de plaisir. Après une victoire initiale face à Besançon (4-2) sur les courts des berges du Lot balayés par le vent, les Capdenacois ont connu un coup d’arrêt (6-0 !) dimanche dernier à Rosny-sous-Bois. Ils sont donc complètement conscients de l’importance de cette troisième journée dont le rendez-vous est fixé à 9 heures.

Résultat lourd de conséquences

« Le résultat est en effet lourd de conséquences, confirme Mathieu Desroches. Si on perd, on n’est pas encore hors course, si on gagne, on prend une sérieuse option et on peut même se retrouver en tête de la poule ».

« L’optimisme raisonné » du président s’appuie sur la composition de l’équipe capdenacoise. « Tout le monde est sur le pont », se réjouit Mathieu Desroches. Face à Périgueux, leader provisoire grâce à ses deux victoires en autant de journées - à La Roche-Posay (5-1) et contre Tours (4-2) - , l’équipe aveyronnaise retrouve avec le sourire un certain Marcus Willis (n° 45 français) - qui avait créé le buzz à Wimbledon en affrontant Roger Federer - mais aussi l’autre sujet de Sa Majesté Jack Carpenter (-4/6), présent lors du premier match. Les deux Anglais seront associés à Philippe Perrier (3/6), Mayron Riols (4/6), Léo Cazor (4/6), Thibault Aimé (5/6) et Lucas Debons (5/6). Les entraîneurs Jean-Claude Lacam et Bruno Del- fraissy ont le choix.

Centre Presse / Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Capdenac-Gare

225000 €

Maison de type 7,située dans un quartier calme. Elle se compose au rez-de-c[...]

225000 €

Sur les hauteurs de Capdenac Gare, maison récente (2016) de 100m² habitable[...]

209800 €

Capdenac : Ensemble immobilier comprenant : Une grange rénovée de type 2, u[...]

Toutes les annonces immobilières de Capdenac-Gare
Réagir