France-Monde : les sujets qui font la Une de l’actualité ce lundi

  • France-Monde : les sujets qui font la Une de l’actualité ce lundi
    France-Monde : les sujets qui font la Une de l’actualité ce lundi
Publié le , mis à jour

Trump attendu sur le terrain du conflit israélo-palestinien

Le président américain Donald Trump est attendu lundi à Jérusalem, ville sainte pour chrétiens, juifs et musulmans, après avoir affirmé que la paix apparemment insaisissable entre Israéliens et Palestiniens était possible et peut-être plus facile que généralement admis. M. Trump se rend lundi à Jérusalem et mardi en territoire palestinien occupé après avoir appelé dimanche à Ryad les représentants d’une cinquantaine de pays musulmans à prendre leur part dans le combat contre le terrorisme. Puis il se rendra au Vatican. «Si ces trois croyances peuvent s’allier et coopérer, alors la paix est possible dans le monde, y compris la paix entre Israéliens et Palestiniens», a-t-il dit dimanche à Ryad.

Trois alpinistes meurent sur l’Everest, un quatrième disparu

Trois alpinistes -un Américain, un Slovaque et un Australien- ont péri sur l’Everest, et un quatrième est porté disparu lors d’un des week-ends les plus dramatiques depuis l’avalanche de 2015 qui avait fait 18 morts. Une dizaine d’autres alpinistes ont dû être secourus ces trois derniers jours sur le «Toit du monde», ont indiqué les secouristes. Les décès de ce week-end, vraisemblablement liés au mal aigü des montagnes (MAM), portent à cinq le nombre d’alpinistes qui ont péri sur l’Everest depuis le début d’une saison marquée par une météo très changeante, des vents très forts et des températures inhabituellement basses.

Avec de nouvelles commandes, PSA et Renault apportent un répit à GM&S

Les constructeurs automobiles Renault et PSA se sont engagés dimanche à augmenter fortement leurs commandes à l’équipementier en difficultés GM&S Industry, lui permettant de poursuivre pour l’instant son activité et offrant un premier succès au nouveau ministre de l’Economie. Les engagements de PSA et Renault «permettront d’atteindre un niveau de chiffre d’affaires sur 2017 proche de 25 millions d’euros (contre 16 évoqus jusqu’ici, NDLR), et rendent possible la continuité de l’exploitation et la poursuite des discussions sur la reprise de l’entreprise», a indiqué le ministère de l’Economie. La CGT a estimé que les augmentations de commandes de Renault et PSA à l’équipementier en difficulté GM&S, étaient un «sursis» pour son usine de La Souterraine (Creuse), tout en soulignant que «le compte n’y est pas et que les salariés restent mobilisés».

Pyongyang tire un nouveau missile, réunion d’urgence à l’ONU

Le Conseil de sécurité va se réunir d’urgence mardi sur la Corée du Nord qui a procédé dimanche à un nouvel essai de missile, dernier en date d’une série de tirs qui ont suscité des condamnations internationales et la menace d’un durcissement des sanctions contre Pyongyang. La Corée du Sud a qualifié de «dangereux et irresponsable» ce tir, le deuxième en une semaine, tandis que l’armée américaine insistait sur son «engagement inébranlable» à défendre ses alliés dans la région. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a estimé que le nouveau tir «piétinait les efforts» internationaux pour parvenir à une «solution pacifique» et «lançait un défi au monde».

Procès de l’ex-ambassadeur Boillon, qui voyageait avec 350.000 euros en liquide

Le diplomate et ancien «Sarko boy» Boris Boillon, interpellé le 31 juillet 2013 avec 350.000 euros et 40.000 dollars en liquide alors qu’il prenait un train pour Bruxelles, est jugé lundi et mardi à Paris, notamment pour «blanchiment de fraude fiscale». Un style oscillant entre «Men in Black» et «James Bond», un franc parler peu usité dans les milieux diplomatiques et une succession de maladresses avaient entaché sa carrière au Quai d’Orsay, qui l’a finalement suspendu en novembre. C’est cette fois à la justice que l’ancien ambassadeur de France en Irak et en Tunisie devra répondre: l’ex-conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, un temps reconverti dans le consulting, a été cité à comparaître par le parquet pour «blanchiment de fraude fiscale», «faux et usage de faux», «manquement à l’obligation déclarative de transfert de capitaux» et «abus de biens sociaux».

EN BREF

- Les créanciers de la Grèce espèrent enfin s’entendre lundi à Bruxelles sur un allègement de sa dette et le déblocage de nouveaux prêts, Athènes ayant en contrepartie adopté des mesures d’austérité.

- Emmanuel Macron recevra mardi à l’Elysée tour à tour les organisations syndicales et patronales, notamment pour aborder avec les partenaires sociaux la réforme du code du travail, dont il a fait une priorité.

- Pedro Sanchez, farouchement opposé aux conservateurs qui gouvernent l’Espagne, a remporté dimanche les primaires du Parti socialiste, reprenant la direction de ce parti et menaçant la stabilité du gouvernement minoritaire de Mariano Rajoy.

- L’UE va procéder lundi aux derniers réglages qui lui permettront d’ouvrir les négociations sur la sortie du Royaume-Uni en adoptant officiellement le mandat de son émissaire Michel Barnier.

- Les opposants au président vénézuélien Nicolas Maduro entament lundi leur huitième semaine de manifestations, refusant de lâcher prise tant qu’ils n’obtiendront pas son départ, malgré les violences ayant fait 48 morts depuis début avril.

- Edouard Philippe met en garde contre une absence de majorité pour Emmanuel Macron qui marquerait selon lui le retour des «marchandages entre partis» et d’un «certain esprit de la IVe République», dans un entretien lundi à Paris Normandie.

- Des milliers de supporters du Real Madrid, dont de nombreux floqués du célèbre maillot blanc, ont convergé dimanche soir vers le centre de la capitale espagnole pour célébrer le 33e titre de champion après la victoire 2-0 à Malaga lors de la dernière journée de la Liga.

Centre Presse / AFP
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?