Jérémy Blayac : «On a le sentiment du devoir accompli»

  • Un an après avoir remporté le Championnat de National, synonyme d’accession en L2, le RC Strasbourg a réussi l’exploit de monter dans la foulée en Ligue 1
    Un an après avoir remporté le Championnat de National, synonyme d’accession en L2, le RC Strasbourg a réussi l’exploit de monter dans la foulée en Ligue 1
  • Jérémy Blayac : «On a le sentiment du devoir accompli»
    Jérémy Blayac : «On a le sentiment du devoir accompli»
Publié le , mis à jour

Strasbourg, «ville heureuse», a fêté le retour du Racing en Ligue 1 après neuf ans d’absence, avec près de 10.000 personnes rassemblées samedi au centre de la ville pour acclamer les champions de Ligue 2. «On a le sentiment du devoir accompli. Une ville heureuse, un club heureux!», a résumé l’attaquant Jérémy Blayac. Un attaquant que les Aveyronnais connaissent bien. Originaire de Saint-Affrique, le jeune homme de 33 ans, a été formé au Rodez Aveyron football avant de partir à Toulouse où il connaîtra deux montées consécutives. Blayac, joli gabarit, 1,87m pour 80kg, est passé par Rodez, Toulouse, Reims, Cannes, Châteauroux, Boulogne, Tours, Angers et Strasbourg où il inscrit 9 buts cette saison. Une carrière bien remplie pour l’Aveyronnais plutôt habitué aux montées. De 2001 en 2004, il a contribué à la remontée de Toulouse du national jusqu’en Ligue 1. En 2009, il a participé à l’aventure de Boulogne, monté à la surprise générale en Ligue 1.

Un an après avoir remporté le Championnat de National, synonyme d’accession en L2, le RC Strasbourg a réussi l’exploit de monter dans la foulée en Ligue 1, élite qu’il n’avait plus fréquentée depuis la saison... 2007-08. Une résurrection pour le club alsacien, une des places fortes du foot français, qui en 2011 avait failli disparaître après une liquidation judiciaire qui l’a poussé en CFA2 (5e division). Dans un stade de la Meinau en ébullition, qui affichait complet avec quelque 27.000 spectateurs (contre 16.000 en moyenne sur la saison), la victoire sur Bourg-en-Bresse (2-1), synonyme de montée, avait été célébrée par un long feu d’artifice. Le plus dur commence désormais pour Strasbourg, qui fut champion de France en 1979, et qui pour espérer rester dans l’élite en 2017-18 devra commencer par bâtir un budget taillé pour la L1.

Jérémy Blayac : «On a le sentiment du devoir accompli»
Jérémy Blayac : «On a le sentiment du devoir accompli»
Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Affrique

450000 €

Saint Affrique, à vendre, immeuble à usage d'habitation et commercial avec [...]

92000 €

Au cœur de la ville de Saint Affrique, venez découvrir cet appartement au 3[...]

375 €

Mieux qu'un studio ! Nous vous proposons à la location cet appartement T2 c[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Affrique
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?