Massano, peintre voyageur, fait de sa vie une quête philosophique

  • Carol Robert Jahannot, alias Massano, peint pour témoigner.
    Carol Robert Jahannot, alias Massano, peint pour témoigner.
Publié le , mis à jour

Il est arrivé à Rodez, par hasard. On lui a dit que dans cette ville, il y avait un beau musée. « Je voulais le voir. Je voulais connaître l’artiste, Pierre Soulages que je ne connaissais pas », explique Carol Robert Jahannot, dit Massano. L’artiste itinérant s’est installé entre le musée et la place d’Armes, sur la verdure, pour peintre la cathédrale en perspective. Les gens s’arrêtent pour admirer sa toile en évolution tandis que lui rit et discute comme s’il connaissait les passants depuis toujours. Le contact avec les gens, c’est ce qu’apprécie ce bohémien qui a toujours refusé de vivre comme tout le monde. « J’ai quitté un milieu matérialiste pour me perdre dans la magie de la vie. Je veux aller au-devant des gens et des choses. Je considère que c’est mon dernier voyage », confie-t-il avec un sourire qui ne le quitte jamais.

Des voyages, Massano en a toujours fait. Il y a deux mois, il a quitté Carcassonne avec Léo, son âne et Jeff, son cheval. Pour l’instant, il loge ses deux compagnons de route à Combelles. « Je suis parti de là-bas, il y a deux mois, un soir de pleine lune. J’ai voyagé avec le froid et la pluie, j’en ai bavé », confie le vagabond, qui - pourtant - ne changera pour rien au monde sa vie. Avant d’atterrir à Rodez, qu’il quittera bientôt (mais ne sait pas quel jour), l’artiste itinérant a voyagé en Asie, en Inde, aux États-Unis...

Les voyages poétiques et philosophiques lui apprennent la vie. « Je veux rester dans l’émotion, continuer à vibrer », dit-il. Pour Massano, les voyages constituent « la jeunesse éternelle. Pour une terreur que l’on va rencontrer, c’est une splendeur dont on fera connaissance ». Ils sont aussi un cheminement vers la sagesse et surtout la connaissance.

Jeune et après une scolarité plus que chaotique, il s’est rendu compte de ses « lacunes culturelles ». Depuis, c’est une quête perpétuelle à travers les continents, la nature et les animaux. Il porte les traces de cette quête jusque dans sa chair, bardée de cicatrices, qui toutes racontent une histoire...

Carol Robert Jahannot a réalisé un livre, qu’il a intitulé « D’ici à là-bas ». C’est à la fois une biographie et la reproduction de ses peintures à travers les villes et les pays qu’il a traversés. L’artiste itinérant espère aussi pouvoir réaliser son 3e album de BD. Un album dont Léo, l’âne et Jeff, le cheval, ses compagnons de route, sont les héros.

Centre Presse / Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

325 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Studio situé en centre vill[...]

377 €

IL SE COMPOSE D'UN SEJOUR/SALON AVEC BALCON, D'UN COIN-CUISINE EQUIPE, D'UN[...]

315 €

A louer studio de 20m2 quartier Bourran, résidence Acropolis Entrée avec pl[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?