EN IMAGES. Manifestation à Rodez : le loup dans le viseur des agriculteurs

  • Une centaine de personnes ont manifesté contre le loup, vendredi soir à Rodez.
    Une centaine de personnes ont manifesté contre le loup, vendredi soir à Rodez.
  • EN IMAGES. Manifestation à Rodez : le loup dans le viseur des agriculteurs
    EN IMAGES. Manifestation à Rodez : le loup dans le viseur des agriculteurs
Publié le , mis à jour

Sans faire de mauvais jeu de mots, certains diront qu’ils ont juste crié au loup... Mais, les agriculteurs aveyronnais, présent vendredi soir devant la préfecture de l’Aveyron, ne l’entendent pas de cette oreille. Pour eux, la situation est « explosive ». Depuis des semaines, et de nombreuses attaques dans le Sud-Aveyron sur des troupeaux de brebis, ils ne cessent de répéter combien le loup serait une menace pour leurs exploitations. « On va finir avec une attaque tous les jours à ce rythme-là... La situation est intenable ! On ne veut pas de l’argent mais seulement dormir tranquille, sans stress », ont indiqué les éleveurs, présent vendredi soir, dans une ambiance très bon enfant. Problème pour eux, le ministère de la transition écologique a laissé entendre cette semaine qu’il supprimerait les tirs de défense renforcés en contre-partie du prélèvement de deux loups supplémentaires. Loin d’être suffisant pour les manifestants, tous réunis et solidaires vendredi car la FDSEA, la Conf’et les JA avaient répondu favorablement à l’appel. « Pourquoi l’État s’entête-t-il à protéger le loup ? Nous sommes prêts à prendre nos responsabilités si cela reste en l’état », nous a notamment confié une éleveuse qui ne croit en aucun cas à la thèse écartant le loup de ces attaques.

Depuis le début de l’année, 21 attaques classées « loup non écarté » ont été recensées dans le sud du département. Ironie du sort, c’est le sous-préfet de... Millau qui a reçu une délégation d’éleveurs et responsables syndicaux vendredi soir à Rodez. Ces derniers ont fait part de « l’urgence » à « autoriser l’abattage de loups supplémentaires et faire intervenir au plus vite la brigade de l’ONCFS en Aveyron ». Seront-ils entendus ? En attendant, le loup - s’il existe bien... -, court toujours.

Centre Presse / Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

357 €

Dans notre agence nous vous invitons à venir ce logement de Type T1 Bis dan[...]

124000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Rodez, A[...]

525 €

Vous êtes à la recherche d'un bien en location dans le centre-ville de Rode[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?