EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages

  • EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
    EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
  • Les œuvres de Calder, monumentales et aériennes, sont exposées jusqu’au 29 octobre.
    Les œuvres de Calder, monumentales et aériennes, sont exposées jusqu’au 29 octobre.
  • EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
    EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
  • EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
    EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
  • EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
    EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
  • EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
    EN IMAGES. Alexander Calder, une rétrospective massive et aérienne ouvre au musée Soulages
Publié le
Centre Presse / Philippe Henry

Massives, aériennes, monumentales, légères et filiformes. Venues des quatre coins du globe, les œuvres de l’artiste américain Alexander Calder (1898-1976) occupent depuis quelques jours l’espace du musée Soulages réservé aux collections temporaires. Au total, 105 créations (peintures, sculptures, mobiles), réalisées entre 1925 et 1974, pour offrir au public « une rétrospective du travail de Calder, ce qui n’avait pas été fait depuis 2008 au Centre Pompidou », explique le conservateur du musée Soulages, Benoît Decron.

Le titre de l’exposition, « Calder. Forgeron de géantes libellules », exprime un oxymore, comme un raccourci poétique. De cet extrait d’un poème d’André Masson, peintre surréaliste ami de Calder, Benoît Decron a révélé « la légèreté, l’aérien et le bougé associé au métal que l’on assemble s’y reconnaissent : à la fois un monde délicat, son instabilité entre ciel et terre ».

Avant-guerre, les œuvres de Calder sont constituées par des figures de cirque, d’animaux, de personnages ; des objets fabriqués à partir de matériaux modestes, qui s’animent sous la lumière des projecteurs. « Nous travaillons encore sur cet aspect, nous réfléchissions comment travailler au mieux sur la lumière », confie Benoît Decron.

Pour la première fois, pour mettre en perspective les œuvres de Calder, les responsables de l’exposition ont utilisé des vues 3D, dessinées par Olivier Arnaudo. De quoi mettre en perspective un peu plus les œuvres de l’artiste américain. Entre ombre et lumière, dans l’écrin de l’outrenoir.

Crédit photos : José A. Torres / Centre Presse Aveyron

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?