L’épidémie de rougeole gagne du terrain en Occitanie

  • Le vaccin est recommandé dès l’âge d’un an, mais également chez les adultes nés après 1980.
    Le vaccin est recommandé dès l’âge d’un an, mais également chez les adultes nés après 1980.
Publié le , mis à jour

Depuis plusieurs semaines, une épidémie de rougeole frappe la France et l’Europe. En Occitanie, de nombreux cas ont été signalés à l’ARS. Si l’Aveyron semble pour l’instant épargné, la situation pourrait vite devenir préoccupante dans le département. L’ARS a tiré la sonnette d’alarme, ce jeudi, car « le risque de recrudescence de cette maladie, parfois grave, est renforcé en raison d’une couverture vaccinale insuffisante ».

La rougeole est la plus contagieuse des maladies infectieuses, un malade peut contaminer 15 à 20 personnes. Considérée à tort comme bénigne, cette maladie peut entraîner, en particulier chez les nourrissons et les adultes, de graves complications (pneumonies, encéphalites...). Surtout, le virus de la rougeole se transmet très facilement d’une personne à l’autre. La maladie se caractérise par une forte fièvre, associée à une toux, une rhinopharyngite ou une conjonctivite, puis par une éruption cutanée.

Il n’existe pas de traitement contre la rougeole. Seule la vaccination constitue une protection efficace. Le vaccin est recommandé dès l’âge d’un an, mais également chez les adultes nés après 1980. Il est remboursé à 100 % par l’assurance maladie pour tous les enfants de un à 18 ans.

Alors que la rougeole a quasiment disparu dans de nombreux pays, le virus circule toujours de manière active en France en raison justement d’une couverture vaccinale insuffisante.

Centre Presse / Christophe Cathala
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?