Quand l’artiste Alexander Calder a sauvé la chapelle Saint-Clair de Verdun, à Quins

  • Quand l’artiste Alexander Calder a sauvé la chapelle Saint-Clair de Verdun, à Quins
    Quand l’artiste Alexander Calder a sauvé la chapelle Saint-Clair de Verdun, à Quins
  • Quand l’artiste Alexander Calder a sauvé la chapelle Saint-Clair de Verdun, à Quins Quand l’artiste Alexander Calder a sauvé la chapelle Saint-Clair de Verdun, à Quins
    Quand l’artiste Alexander Calder a sauvé la chapelle Saint-Clair de Verdun, à Quins
Publié le
Centre Presse / Philippe Routhe

Ces jours-ci, un couple a connu une vive émotion en visitant l’exposition Calder. Et plus particulièrement parce que celle-ci est présentée au musée Soulages, à Rodez, dans un département où, dans les années soixante-dix, s’est nouée une étonnante histoire mêlant Alexander Calder au patrimoine aveyronnais. La chapelle Saint-Clair de Verdun, qui se trouve à Quins, a en effet été sauvée grâce à la vente d’une de ses œuvres, spécialement réalisée pour cela.

En 1975, Jean-Gilles et Dolorès Berthommier, enseignant à Rennes, passent quelques jours de vacances chez Raymond Gibelin. Une figure du département, pour ses données météo livrées alors tous les jours sur les ondes locales, mais aussi pour sa passion pour le patrimoine local. Les deux enseignants, en vacances, férus d’histoire, demandent à leur hôte ce qu’ils peuvent aller visiter. Justement, Raymond Gibelin vient de découvrir une chapelle en ruine, située pas très loin de leur gîte.

Les deux profs sont enthousiastes. Et ce ne sont pas deux journées passées à débroussailler le chemin qui mène à la chapelle datant de l’an mille qui les freinent. Dans la ruine, le couple gratte les pierres. Et, oh surprises, découvrent les fragments d’une fresque datant de l’époque médiévale. Reste que assurer la restauration d’urgence de cette trouvaille, il faut des fonds. C’est là que l’ombre de Calder se met à planer.

Pour Dolorès Berthommier, l’artiste américain est un intime de la famille. Le père de Dolorès est en quelque sorte l’homme de confiance de l’artiste depuis que celui-ci, dans les années 50, a installé ses ateliers à Saché, au sud de Tours. Il est celui à qui Calder fie les réalisations de ses stabiles, ces mobiles géants, qui ont fait la réputation de l’artiste.

Dolorès expose à Alexander sa démarche. Lui demande s’il peut faire quelque chose pour « sauver » cette chapelle aveyronnaise. Ni une ni deux, dans un réel élan de générosité, Alexander Calder réalise une gouache. Il l’appelle « Le clocher ». Cette gouache sera mise en vente par l’entremise de la galerie parisienne Maeght - Lelong. Elle partira pour les États-Unis achetée 5 000 francs par un particulier. Soit dix fois le salaire, à l’époque, du professeur d’histoire ! Et c’est grâce à cette somme que les travaux de réfection de la chapelle Saint-Clair de Verdun, si chère à Raymond Gibelin, vont pouvoir débuter, entraînant dans son sillage la passion de nombreux bénévoles.

Pour l’entourage de Raymond Gibelin, nul doute que sans cette gouache, la chapelle serait encore sous les ronces. Or, aujourd’hui, des fêtes y sont régulièrement organisées. On peut la visiter tous les dimanches après-midi. Et ainsi y apprécier la peinture de la vierge datant du XVe siècle et classée en 1976 sur la liste des objets des monuments historiques.

On comprend dès lors l’émotion de Dolorès et Jean-Gilles Berthommier qui, en début de semaine, ont visité l’exposition Calder à Soulages. D’autant que Dolorès y a, à plusieurs reprises, vu l’empreinte de son père...

Quand l’artiste Alexander Calder a sauvé la chapelle Saint-Clair de Verdun, à Quins
Quand l’artiste Alexander Calder a sauvé la chapelle Saint-Clair de Verdun, à Quins
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?