Decazeville

Maternité de Decazeville : le collectif Tous ensemble reçu jeudi au ministère de la Santé

  • Jeudi devant l’hôpital, la population sera informée de la teneur de l’entrevue qui se sera déroulée le jour même au ministère de la Santé.
    Jeudi devant l’hôpital, la population sera informée de la teneur de l’entrevue qui se sera déroulée le jour même au ministère de la Santé.
Publié le / Modifié le S'abonner

Le Collectif Tous Ensemble s’est retrouvé une nouvelle fois lundi soir en présence de nombreux participants, et ce malgré les vacances, rarement propices aux mobilisations.

Il faut dire que la réunion de lundi, à trois jours seulement du rendez-vous au ministère de la Santé, revêtait un caractère particulier.

De ce rendez-vous, il en a donc été beaucoup question, ceci afin de préparer un plan d’intervention. Ce dernier s’articule autour des enjeux pour la maternité, des enjeux pour l’hôpital dans son ensemble, et donc sur la nécessité de revoir le projet de GHT (groupement hospitalier de territoire) « qui ne laisse que trop peu de place à Decazeville ».

Or, pour que tout cela soit cohérent, il est nécessaire d’élaborer un projet d’établissement, listant les investissements à réaliser comme les personnels à recruter, et cela dans le cadre d’une coopération avec les hôpitaux de Rodez et Villefranche-de-Rouergue, mais aussi celui de Figeac.

Mais c’est du côté des moyens pour y parvenir que les choses se compliquent « puisque l’ARS a refusé de mettre en place une mission d’appui. Or, comme il n’y a plus, depuis le départ du Dr Azouz Bédioui, de président de la CME (commission médicale d’établissement) et que le directeur Jean-Pierre Pavone est discrédité, nous sommes dans l’obligation de trouver nous-mêmes des solutions et un pilote... »

La formule de syndrome decazevillois a été mise en avant à la fin des années quatre-vingt-dix, par le collectif Tous Ensemble, qui est un mouvement citoyen dédié non pas à la seule défense de l’hôpital ou de sa maternité, mais bien plus globalement à la défense des services publics et de l’emploi. On se rappelle que la mobilisation d’alors avait débouché sur la tenue d’un comité interministériel sous le gouvernement Jospin...

Or, on assiste actuellement dans le bassin decazevillois à quelque chose de similaire. Il y a bien sûr le dossier Sam Technologies, la disparition de l’Afpa, le dossier du PPRM et, dans un autre domaine le projet Soléna... « Autant de dossiers et de problématiques qui ne cessent d’interroger la population sur les perspectives réelles d’avenir du territoire... »

À ce titre le Tous Ensemble ne s’y trompe pas puisqu’à une convergence de problématiques, il met en avant une convergence nécessaire des luttes... C’est cette ligne de défense qui devrait se dessiner dès la rentrée de septembre.

La délégation qui se rendra jeudi au ministère sera emmenée par la députée Anne Blanc et comprendra François Marty, maire et ès qualités président du conseil de surveillance de l’hôpital, Jean-Pierre Ladrech, représentant les élus du territoire, Maxime Gaillac, syndicaliste représentant les personnels de l’hôpital, Solène Lespinasse et Maurice Andrieu, représentants les professionnels de santé et, enfin, Jean-Paul Boyer porte-parole du collectif Tous Ensemble.

Centre Presse / Philippe Boscus
L'immobilier à Decazeville

58000 €

A VENDRE- Immeuble de rapport comprenant local commercial 70m2 ( libre)- T2[...]

541 €

LOCATION APPARTEMENT DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée (avec[...]

117000 €

A VENDRE- Maison comprenant appartement T2 (35m2) en rez de chaussée + app[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir