Faits divers

Attentat de Barcelone : l’auteur présumé de l’attaque abattu par la police

  • Le djihadiste a été abattu à Subirats, à une cinquantaine de kilomètres de Barcelone
    Le djihadiste a été abattu à Subirats, à une cinquantaine de kilomètres de Barcelone
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

La police catalane a confirmé avoir abattu lundi l’auteur présumé de l’attentat de Barcelone Younes Abouyaaqoub

La police catalane a confirmé avoir abattu lundi l’auteur présumé de l’attentat de Barcelone Younes Abouyaaqoub, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de la ville.

«Nous confirmons que la personne abattue lors de l’incident de Subirats est Younes Abouyaaqoub, auteur de l’attentat terroriste à Barcelone», accusé d’avoir tué 14 des 15 victimes des attentats en Catalogne, ont tweeté les Mossos d’Esquadra. Younes Abouyaaqoub avait été repéré à Soubirat par une voisine qui trouvait son comportement suspect. Selon La Vanguardia, elle l’aurait interpellé en lui demandant ce qu’il faisait là. Ils serait alors parti en courant dans les vignes. C’est alors qu’elle a averti les Mossos qui sont intervenus rapidement.

La police doit encore communiquer sur le sort d’un imam, Abdelbaki Es Satty, qui aurait endoctriné la cellule d’une douzaine de personnes qui a commis l’attentat de Barcelone jeudi et celui qui a fait un mort et six blessés quelques heures plus tard à Cambrils, station balnéaire catalane à 120 km au sud de Barcelone.

Il vivait, comme d’autres assaillants, à Ripoll, petite ville au pied des Pyrénées, où la police a mené lundi matin de nouvelles perquisitions lundi matin, après une première fouille du domicile de l’imam samedi, a indiqué M. Forn.

Abdelbaki Es Satty, un Marocain âgé d’une quarantaine d’années, a disparu depuis mardi. La police a évoqué la possibilité qu’il ait péri dans l’explosion d’Alcanar.

L’homme a séjourné dans la commune de Machelen, en grande banlieue de Bruxelles «entre janvier et mars 2016», selon le maire de la localité limitrophe de Vilvorde, Hans Bonte.

Il aurait eu par ailleurs, des contacts en prison, dont il est sorti en janvier 2012, avec un homme accusé de terrorisme, a indiqué la police catalane sans donner plus de détails.

Centre Presse / AFP
Voir les commentaires
Réagir