À Aurillac, le spectacle est forcément dans les rues

  • Le Theater Titanic.
    Le Theater Titanic.
Publié le
Centre Presse

À trois gros quarts d’heure de Decazeville, plus d’une heure d’Espalion, et à une heure trente de Rodez, la ville d’Aurillac se met à l’heure de son célèbre festival international de théâtre de rue. Quatre jours durant, c’est l’occasion ou jamais de se plonger dans une extraordinaire ambiance festive et de faire bien des découvertes artistiques et culturelles. Devenu une véritable référence dans le domaine du spectacle vivant, le festival d’Aurillac a été créé en 1986 par Michel Crespin. Aujourd’hui, le festival est dirigé par Jean-Marie Songy et l’association organisatrice Éclat est présidée, depuis 1984, par le journaliste, chroniqueur et écrivain, Philippe Meyer, bien connu des Aveyronnais, lui qui préside l’association pour la Renaissance du Vieux palais d’Espalion.

À ses débuts, le festival accueillait six compagnies officielles et une compagnie de passage. Au fil des années et des éditions, le festival n’a cessé de se développer. Du 23 donc au 26 août, cette édition 69 (la 32e) réunira une vingtaine de compagnies officielles ainsi que plus de 600 compagnies de passage, qui font du festival d’Aurillac, un événement incontournable de création, de recherche et de diffusion artistique. Et le public est évidemment au rendez-vous, avec plus de 130 000 festivaliers en quatre jours, selon les estimations des organisateurs. Pour Jean-Marie Songy, « la rue est un merveilleux théâtre de rue de tous les instants, et c’est dans la rue que le spectacle vivant doit s’exprimer. » Et cela même si, depuis l’an passé et l’attentat de Nice, se posent de gros problèmes de sécurité, qui provoquent inévitablement quelques tensions. D’un point de vue pratique, pour rejoindre le centre-ville d’Aurillac, le festivalier aura le choix entre neuf points d’accès.

De 11 heures du matin à minuit, les sacs des piétons seront visuellement contrôlés par la trentaine d’agents de sécurité mobilisés. Et les bouteilles de verre seront interdites. Le stationnement sera bien évidemment interdit pendant la durée du festival, dans tout le périmètre du centre-ville et afin d‘éviter des arrivées massives de festivaliers à certains points de contrôle, les navettes du festival déverseront leurs flots de passagers en plusieurs endroits. Signalons, par ailleurs, que deux consignes seront proposées aux festivaliers pour leurs sacs, de 10 heures à 1 heure du matin, place de la Paix et du Buis.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?