Vols à répétition dans les potagers de Villefranche-de-Rouergue : les habitants excédés

  • Vols à répétition dans les potagers de Villefranche-de-Rouergue : les habitants excédés
    Vols à répétition dans les potagers de Villefranche-de-Rouergue : les habitants excédés
Publié le , mis à jour

Cet habitant de la rive gauche de l’Aveyron ne cache pas son exaspération suite à la recrudescence des vols dans les jardins, faisant suite à une série de vols dans les poulaillers de ce secteur situé dans le prolongement du quai Poult. « Ce mardi 15 août, vers 21 h 20, j’ai sorti un jeune homme qui était dans mon jardin clôturé, en face ma maison. Il était monté sur le mur et avait sauté le grillage. Ils étaient trois ce soir-là, deux jeunes de plus ou moins 18 ans, bruns, de taille moyenne, plutôt sveltes, et un cinquantenaire aux cheveux assez courts qui portait un gros sac plein », détaille-t-il.

Le lendemain matin, il se décide à aller porter plainte à la brigade territoriale de gendarmerie. « J’ai été dissuadé par le gendarme qui m’a conseillé de déposer une main courante... », note-t-il, ce qu’il s’est, bien sûr, empressé de faire. Sauf que les trois protagonistes qu’il avait alpagués verbalement le soir de l’Assomption ne furent apparemment pas pour autant coupés dans leur élan. « J’ai revu les mêmes un autre soir de la semaine, vers 21 h 15 », précise le riverain.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, sauf que ce lundi soir, deux personnes repèrent les mêmes individus qui descendent cette fois à pied, toujours en longeant le chemin des Bédices, avec un grand sac vide de couleur orange-rouge, toujours vers 21 heures, quand le jour commence à baisser en cette fin août. Prévenu, le Sherlock Holmes de la rive gauche n’ayant pas l’intention de s’en laisser conter a poursuivi ses investigations.

« Je les ai pistés à vélo à la tombée de la nuit. Je les ai vus deux fois, la première fois l’un faisait le guet pendant que les deux autres devisaient gentiment en apparence, et la deuxième fois, cinq à dix minutes plus tard, ils s’étaient déplacés d’une centaine de mètres mais revenaient vers le jardin près duquel ils étaient précédemment et où des légumes ont disparu la semaine dernière ».

Il a de suite téléphoné aux gendarmes et, comme c’est la règle, est tombé de suite sur le standard du centre opérationnel de la gendarmerie (COG) de Rodez. La récurrence des faits de ce type, jumelés à pas mal d’incivilités nocturnes le plus souvent dans ce quartier faisant partie intégrante de la ville, où les jardiniers prennent un immense plaisir à cultiver leurs parcelles, manière de récolter quelques légumes frais, la colère grimpe d’un ton. Ces actes vont, malheureusement, dans le prolongement de la recrudescence de cambriolages enregistrés à Villefranche et dans sa périphérie depuis le début de l’été.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

444 €

A LOUER TRES BEAU TYPE 3 DANS PETIT IMMEUBLE SITUE SUR LA PLACE FONTANGES -[...]

176400 €

Cette charmante maison de ville offre un cadre de ville calme (terrain d'en[...]

235000 €

Cette maison de ville en pierre superbement rénovée sur trois étages à deux[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?