L’artiste Jo Di Bona laisse son empreinte à Decazeville

  • L’artiste Jo Di Bona laisse son empreinte à Decazeville
    L’artiste Jo Di Bona laisse son empreinte à Decazeville
Publié le , mis à jour

On aime, ou on n’aime pas. Difficile toutefois de rester indifférent face à l’œuvre réalisée récemment en free style par

Jo Di Bona. De passage
à Decazeville, le graffeur parisien (ses toiles se vendent partout

et peuvent coûter jusqu’à plusieurs milliers d’euros) semble avoir été inspiré par la zone du Centre et plus particulièrement par les Soufflantes. C’est là, sur deux portes en fer, qu’il a réalisé, en mêlant collages et peinture, une tête de gorille. Sur sa page Facebook, il raconte même que les policiers decazevillois l’ont interrompu, avant de le laisser gentiment finir son travail.

Et quel travail. Visible depuis

la route, son gorille attire, depuis, tous les regards. Reste désormais à espérer que personne n’aura

la mauvaise idée de l’effacer...

Centre Presse / Rachid Benarab
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?