À la découverte du monde sous-marin méconnu du lac de Pareloup

  • La communication sous l’eau se fait en quelques gestes simples que les plongeurs révisent avant d’explorer le lac.
    La communication sous l’eau se fait en quelques gestes simples que les plongeurs révisent avant d’explorer le lac.
Publié le , mis à jour

Dans le lac de Pareloup nagent brèmes, sandres, carpes, mais également d’étranges hommes-grenouilles, venus assister à ce ballet sous-marin.

Voilà trois ans que OK Plongée nature propose de s’armer de masques et de bouteilles d’oxygènes et de se baigner dans ces eaux méconnues, sous l’encadrement de David Blanc, moniteur professionnel.

Peu réputées, les eaux du lac ont pourtant de quoi séduire même les plongeurs les plus exigeants, avec un superbe pont gallo-romain englouti à plus de vingt mètres de profondeur, et la possibilité de nager entre ses quinze arches.

Mais le lieu s’avère également idéal pour un premier baptême. Entre zéro et six mètres (distance de profondeur maximale autorisée pour les initiations en France), le lac se transforme en aquarium géant.

Il est parfois difficile de savoir où regarder, tant les bancs de poissons, rarement farouches, s’accumulent.

Une richesse sous-marine que David Blanc tient à faire découvrir, surtout auprès des locaux.

« Il y a un a priori négatif sur le lac dans la région, regrette le moniteur. Mais une fois sous l’eau, les gens sont surpris d’avoir une visibilité aussi bonne et une faune aussi abondante. » La star incontestée du lac est le brochet, seigneur des eaux douces en France avec sa taille pouvant dépasser le mètre. Malo a passé les vingt minutes de son baptême à scruter les fonds du lac à la recherche du “superprédateur”. Délivrance pour le garçon de onze ans, juste avant de remonter à la surface, le poisson tant attendu apparaît sous ses yeux.

« C’était la première fois que je plongeais, et je voulais absolument voir un brochet, témoigne l’enfant. Il était énorme ! C’était une expérience magique. »

Pour un premier baptême, la technique est réduite au strict minimum. Malo avait juste à régulièrement se pincer le nez et souffler fort pour équilibrer la pression ressentie par les tympans, respirer calmement et bien sûr en prendre plein les yeux. Tout le reste était assuré par David Blanc, même la nage, l’enfant se laissant tracter sous l’eau par le moniteur.

Une première escapade sous-marine couronnée de succès pour Malo, qui rêve désormais de plonger dans des spots du monde entier. S’il est loin d’être le plus célèbre d’entre eux, le lac de Pareloup restera unique à ses yeux. Et pour David Blanc, c’est une raison bien suffisante pour continuer d’y plonger.

(Article : Jean-Loup Delmas/Midi Libre Millau)

OK Plongée Nature : 07 81 18 33 05.Baptême (20 minutes sous l’eau, 55 €). Niveau 1 et 2 supervisé (30 €), en indépendance (25 €). Tous les jours sur réservation.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?