Découvrez « Treelogic », un jeu de société made in Rodez !

  • Fabien Tanguy avec quelques-unes de ses créations
    Fabien Tanguy avec quelques-unes de ses créations
Publié le , mis à jour

Intarissable, intelligent, persévérant, humble, mais également bigrement imaginatif. Tels sont les adjectifs qui caractérisent Fabien Tanguy lorsqu’on évoque avec lui sa passion des jeux en général, de société en particulier. Une passion qui le conduit naturellement à imaginer des nouveaux jeux. Près de 80 déjà. Mais seuls quelques-uns ont pour l’instant passé la barrière de son imagination en se concrétisant.

Des prototypes, tout d’abord, que cet amateur d’échecs (il est président du club d’échecs de la MJC) fait tester autour de lui. Notamment auprès des membres du club de jeux de la MJC, qu’il a également lancé. « On était assez nombreux dans le coin à aimer les jeux de société », avance ce père de deux enfants. « Alors, en 2011, j’ai eu l’idée de lancer ce club. Cela me permettait également de tester mes réalisations avec de vrais joueurs. De voir avec eux leurs lacunes pour tenter de les améliorer. »

Ensuite, pour le créateur, il faut tenter de se faire sélectionner (sur dossier) afin de participer aux concours de créations qui sont régulièrement organisés à travers le pays. « C’est souvent lors de ces rassemblements que tout se joue, indique Fabien Tanguy. Des prix sont distribués, les maisons d’éditions sont également représentées. D’ailleurs, la France est l’un des pays les plus dynamiques au niveau de la création : 1 000 jeux par an environ. C’est également lors d’un concours que j’ai rencontré celui qui deviendra mon agent. Cette rencontre a été déterminante pour moi », concède le créateur.

« Il présente mes créations un peu partout. Cela compte. Car, en ce moment, le marché du jeu suit une courbe de progression à deux chiffres, précise encore le Ruthénois. À tel point qu’il commence aussi à intéresser les éditeurs de livre jeunesse qui ont flairé le bon filon. »

Quoi qu’il en soit, même si un jeu remporte un prix, c’est loin d’être gagné pour son créateur. « J’ai écumé beaucoup de concours et remporté quelques prix avant de parvenir à faire éditer deux jeux : Color Clash, aux USA et Chroma Tik Tak. Quelques milliers d’exemplaires au total, tous aujourd’hui épuisés. » Pour chaque boîte de jeu vendue, il touche un pourcentage. « Quinze ou vingt centimes seulement, précise-t-il aussitôt. Je suis très loin de pouvoir en vivre. Mais ce n’est pas l’objectif n’ont plus. »

Du moins jusqu’à récemment. Car en remportant, en 2016, avec son jeu « Treelogic », le 1er prix du concours de Boulogne-Billancourt, soit, « le top des concours nationaux », comme il le qualifie lui-même, il s’est ouvert une voie royale. « Début 2017, j’ai signé un contrat avec un éditeur de jeux de premier plan » (exclusivité oblige, il ne peut pas dévoiler son nom). Fabien Tanguy précise toutefois que « c’est le genre de ceux qui réalisent régulièrement de gros cartons en termes d’éditions, du style 500 000 exemplaires... Le jeu doit sortir en 2019 », conclut-il tout sourire.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

81000 €

Rodez Type 2 avec belle vue, exposition Sud d'une surface d'env 46 m2. Chau[...]

257 €

RODEZ : à proximité de l'IUT et de la gare dans petite résidence calme avec[...]

285 €

Appartement situé au 3ème étage L'appartement est composé : - D'un hall d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?