Jeux Olympiques

Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais

  • Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
    Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
  • Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
    Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
  • Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
    Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
Publié le / Modifié le S'abonner

Athlétisme

Jöna Aigouy : « ça me réveille la nuit ! »

« Si mon entraînement tourne, bien évidemment, autour de cet événement, mon quotidien aussi. Ca me réveille la nuit et c’est la première chose à laquelle je pense dès que je me lève. Après avoir été formée à Millau, j’attaque ma deuxième saison au club de Balma. Je voulais rester en Midi-Pyrénées, j’ai été bien accueillie par le président Michel Bourdoncle. C’est pour moi une petite famille. J’ai toutefois quitté le Creps de Toulouse pour celui de Boullouris, près de Saint-Raphaël. J’ai changé de lieu et de rythme, mais pas uniquement. J’ai changé de monde ! Après une année d’adaptation, j’espère que celle qui se présente sera meilleure... J’ai choisi le javelot et, âgée de 18 ans, je me dis que j’ai le temps. Cet engin demande beaucoup d’expérience. Malgré mes sélections internationales, ma marge de progression, tant physique que technique, est très importante. Mon record est à 54,70 m mais cette année je n’ai pas lancé à plus de 50 m. Pour avoir une idée de ce qui m’attend pour me qualifier pour Paris, les minimas pour les JO de 2016 à Rio étaient à 62 m ».

Equitation

Victor Burtin : « Je ne pense qu’à ça ! »

« Ce n’est pas la peine de tourner autour du pot : les Jeux olympiques de 2024 à Paris sont un objectif. Je ne pense qu’à ça. Tous les jours. C’est clairement ma motivation n° 1. Dès que je monte sur un cheval, je regarde vers Paris. Mais, je sais également que ça va être compliqué, très compliqué même. Le chemin est parsemé d’obstacles. Je sais que nous sommes nombreux sur la ligne de départ mais il y aura peu d’élus. Trois précisément. L’encadrement technique fédéral a confiance en moi, j’ai été sélectionné à cinq reprises consécutives pour le championnat d’Europe mais rien n’est acquis. J’ai 20 ans, je m’entraîne tous les jours chez moi au haras de Bougaux, près de Flavin, mais la priorité, c’est le cheval. On ne peut pas jouer au football sans ballon ! Les chevaux qui seront à Paris en 2024 ont aujourd’hui entre 3 et 6 ans. Il faut absolument en préparer plusieurs. Pour le roulement, pour plus de certitudes. Il y a aussi les partenaires et l’entourage. Je suis dans la bonne tranche d’âge, baptisée “la génération Paris-2024” mais il faudra cravacher ».

Canoë-kayak

Hugo Cailhol : « Je ne sais pas encore »

« Les JO, ça me parle. Avec Nicolas Scianimanico, on a raté d’un cheveu la sélection pour ceux de Rio en 2016. Il y avait un seul bateau qualifié et on était en deuxième position. J’avais donc énormément d’espoirs, pourquoi pas pour Tokyo en 2020 mais surtout pour Paris en 2024, mais ma discipline du slalom canoë biplace a été sortie du programme des Jeux. On peut parler de frustration. On se rabat sur un rôle de supporters derrière la candidature de Paris pour 2024, portée notamment par notre figure de proue Tony Estanguet. D’autant que, on ne sait jamais : je vais peut-être m’installer dans un monoplace, qui est d’ailleurs ma discipline d’origine. Aujourd’hui, je me pose beaucoup de questions et je n’ai pas de réponses. La difficulté est de concilier vie professionnelle et vie de sportif de haut niveau. J’ai 25 ans, je suis toujours licencié à la MJC Rodez, je suis psychologue à Toulouse. Il n’est pas exclu que je stoppe ma carrière. Je suis seulement sûr de disputer le championnat du monde en slalom canoë biplace fin septembre à Pau. Après... ».

Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
Jeux Olympiques : objectif Paris-2024 pour trois jeunes sportifs aveyronnais
Centre Presse / AFP
Voir les commentaires
Réagir