#Enquête Restauration scolaire en Aveyron : à Quins, le café revit grâce à la cantine

  • #Enquête Restauration scolaire en Aveyron : à Quins, le café revit grâce à la cantine
    #Enquête Restauration scolaire en Aveyron : à Quins, le café revit grâce à la cantine
Publié le , mis à jour

A partir de 7 heures, Catherine Delbar s’affaire dans les cuisines de son restaurant. Non pas pour cuisiner pour ses clients mais pour les enfants de l’école de Quins. Vers 11 heures, les repas partent à la cantine de l’école pour être servis une heure plus tard, et nourrir les quelque 70 enfants du canton. L’école rayonne sur plusieurs communes des environs. Bruno Delbar effectue la livraison des repas quotidiennement.

Ce mode de fonctionnement a vu le jour en 2007. à l’époque, le restaurant n’était qu’une ruine. Jean-Pierre Mazars, le maire du village de Quins, exhibe alors une photo de l’époque où seuls les murs de la bâtisse sont encore debout. La toiture est à moitié effondrée, le reste est maintenu hors d’eau par une bâche. Le maire a alors soumis le projet à son conseil municipal. « Nous avions pensé à plusieurs choses, se souvient-il. Mais l’idée d’un restaurant nous a paru intéressante. Cela pouvait animer le village. Et puis, pour maintenir l’activité de ce commerce, et le pérenniser, nous avions également choisi de proposer que les repas soient préparés ici, dans les cuisines du restaurant. »

La commune a ainsi investi plusieurs dizaines de milliers d’euros pour la reconstruction de cet édifice. Alors, depuis 2007, Catherine Delbar se rend régulièrement au marché de Baraqueville ou chez des producteurs locaux pour confectionner les plats qui seront servis aux enfants.

La propriétaire du restaurant l’assure : « Sans la cantine, nous ne pourrions pas fonctionner. » « Je ne fais pas assez de couverts le midi pour pouvoir rentabiliser l’établissement, poursuit-elle. Alors, même s’il faut tenir compte de beaucoup de choses pour préparer le repas des enfants, cette solution est au final bien pour l’établissement. » à Quins, le prix du repas est de 3 €.

À l’autre bout de la chaîne, la cantinière réceptionne quelques heures avant le repas des enfants, les caisses remplies de nourriture. Celle-ci confie ainsi être en lien étroit avec la restauratrice qui s’adapte ainsi aux goûts des enfants, tout en respectant l’équilibre alimentaire dans les assiettes. Où quand la restauration scolaire fait le bonheur de tous.

Centre Presse / Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Quins

275000 €

Belle et atypique maison de type 7 et de 194 m² habitables environ sur beau[...]

135000 €

Joliment placée à proximité de toutes les commodités et du centre-ville. [...]

182000 €

Terrain de plus de 10 000 m² constructible et divisible à proximité immédia[...]

Toutes les annonces immobilières de Quins
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?