Météo. Un mois d’octobre au-dessus de la moyenne en Aveyron

  • Une première quinzaine d’octobre plus douce que les précédentes années
    Une première quinzaine d’octobre plus douce que les précédentes années
Publié le , mis à jour

Les Aveyronnais ne s’y trompent pas ! La première quinzaine du mois d’octobre 2017 dépasse les prévisions habituelles. À l’image de la région, le département est confronté à une période de douceur et d’ensoleillement inhabituels pour la saison.

Des conditions appréciables, mais qui n’ont « rien d’exceptionnel », selon un prévisionniste de Météo France, basé à l’agence d’Albi. « Sur la partie nord de l’Aveyron, les températures sont supérieures d’un degré, avec une moyenne de 14° contre 13° à pareille période l’année. La douceur est plus marquée dans le sud, avec une moyenne flirtant les 15° contre 13°. »

La hausse des températures s’accompagne d’un ensoleillement généreux. Les relevés effectués à la station météo de Millau sur les deux premières semaines d’octobre ont déjà cumulé 124 heures de beau temps contre 68 en temps normal.

Cette hausse de 80 % reste dans la droite lignée de l’été, troisième année la plus chaude connue sur le territoire depuis l’instauration des prévisions en Aveyron, en 1964.

Mais à situation exceptionnelle conséquences fâcheuses. Depuis le 1er avril, le sud-aveyronnais affiche une pluviométrie déficitaire.

En six mois, il est à peine tombé la moitié de quantité de pluies espérée, soit 198 millimètres d’eau contre 400 sur un intervalle similaire. Sur cet aspect-là, 2017 figure déjà en troisième place des valeurs les plus faibles obtenue sur le dernier demi-siècle.

Il faudra pourtant ressortir les parapluies et les manteaux dès les prochaines heures. Une dégradation pluvieuse étant programmée jusqu’en fin de semaine.

« Nous revenons à des conditions automnales, avec les premiers épisodes de pluie méditerranéennes qui toucheront le sud du département », prévient ce même prévisionniste tarnais. Plus humide, le temps se fera sans baisse sensible des températures, avec des valeurs conformes à la saison.

Centre Presse / Jeremy Mouffok
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?