Niveau de vie : habitez-vous dans la commune aveyronnaise la plus aisée ?

Publié le , mis à jour

Seriez-vous plus riche que votre voisin ? L’Insee vient de publier les niveaux de vie des ménages par commune pour l’année 2014. Étudié sur le site du Figaro, le dispositif d’analyse, appelé Filosofi, permet de jauger, notamment, le niveau de pauvreté en France grâce aux informations issues des déclarations fiscales des ménages.

Notons ainsi que les communes au niveau de vie le plus faible sont audoises et réunionnaises. C’est d’ailleurs en Occitanie où l’on rencontre le village le plus pauvre de France : Saint-Jean de Paracol, avec un niveau de vie médian de 9 958€ par an par personne. À titre de comparaison, le revenu disponible national médian était de 20 369€. Il est de 19 424€ en Aveyron.

L’Aveyron où les villes de l’agglomération ruthénoise (exception faite de Rodez intra-muros) et celles de la « grande couronne », trustent les premières places de ce classement. Loin devant les petites communes rurales au nord et au sud du département mais loin derrière Archamps, en Haute-Savoie, commune la plus aisée de France avec 45 902 € par an et par unité de consommation. Une ville limitrophe de la Suisse, située en pleine zone franche, bénéficiant ainsi de dérogations de droits de douane, rappelle Le Figaro.

C’est le revenu disponible d’un ménage divisé par le nombre d’unités de consommation (uc). L’Insee attribut un coefficient à chaque membre de la famille pour pouvoir comparer les ménages de taille différente. Le premier adulte se voit attribuer 1 uc, 0,5 uc aux autres personnes de 14 ans ou plus et 0,3 uc aux enfants de moins de 14 ans. Le niveau de vie est donc le même pour tous les individus d’un même ménage. Et le niveau de vie médian sera tel que la moitié de la population aura un niveau de vie supérieur et l’autre moitié un revenu disponible inférieur.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?