Le golf de Mezeyrac va-t-il devoir mettre la clé sous la porte ?

  • Michel Laur, à droite, président depuis 25 ans du club qui doit se retirer au printemps prochain.
    Michel Laur, à droite, président depuis 25 ans du club qui doit se retirer au printemps prochain.
Publié le , mis à jour

La situation n’est pas désespérée mais alarmante. Du moins elle inquiète les membres de l’association sportive du golf de Mezeyrac qui vient de voir son bail de 30 ans dénoncé par le propriétaire des lieux. Une (mauvaise) surprise pour Michel Laur, président depuis 25 ans du club qui anime le plus ancien golf de l’Aveyron, situé à Soulages-Bonneval près de Laguiole : « Mon souhait est que le golf continue de vivre avec les locaux, les Ruthénois et les Parisiens qui viennent jouer sur l’Aubrac mais je me pose des questions sur son devenir ».

Créé en 1988 par Michel Anglade, docteur à Mur-de-Barrez avec des amis, le golf de Mezeyrac a été financé par environ 150 personnes, amoureuses de l’Aubrac et passionnées de golf, ainsi que par un emprunt remboursé intégralement aujourd’hui. Le golf de Mezeyrac s’appuie sur l’association qui compte 130 membres, accueille plus de 2 500 pratiquants payants par an car non adhérents et organise 25 compétitions annuelles.

Centre Presse / Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?