Gros plan sur le tournage ruthénois du film « Une grenade sous la chemise »

  • Gros plan sur le tournage ruthénois du film « Une grenade sous la chemise »
    Gros plan sur le tournage ruthénois du film « Une grenade sous la chemise »
Publié le , mis à jour

La présence d’une équipe de cinéma sur le piton, durant tout l’après-midi du 31 octobre, a fait de l’effet sur les Ruthénois. On a dû jaser dans les chaumières en ce soir d’Halloween ! Spielberg ? Luc Besson ? Christophe Monier, le réalisateur et Pascal Galopin, le producteur, empruntent peut-être le même chemin, qui sait.

Pour l’heure, il s’agit du court-métrage d’échelle régionale, « Une grenade sous la chemise » qui a déjà été présenté dans les colonnes du journal, les jours précédents (en bref, le sujet gravite autour d’un jeune homme et d’une femme, mêlant humanité et suspense torride).

Mais les Ruthénois n’y ont peut-être pas tous été attentifs puisqu’il figurait en page Espalion. C’est en effet de là que part cette aventure audiovisuelle, dont la société de production, Terra Cinema. C’est également dans cette commune que la majeure partie des scènes se déroulent. Sur les sept jours de tournage, seul un jour se passe à Rodez. Alors autant vous en faire profiter ami ruthénois. Action !

L’équipe technique et artistique, une vingtaine de professionnels, a posé son matériel en différents lieux de la ville. Les habitants ont pu les croiser dans les rues piétonnes du centre-ville, au Royal kebab en haut de la rue Béteille, au carrefour de la place d’Armes ou encore au pub White Rose. Une trentaine de figurants ont prêté main-forte. Bref, ils ne sont pas passés inaperçus.

Les plans du kebab portaient sur un échange entre le commerçant et l’acteur principal, Mounir Amamra. Ce dernier a d’ailleurs dû ingurgiter 4 menus pour les besoins du tournage. Ce qui ne l’a pas empêché ensuite d’enfourcher vaillamment le scooter pour la scène suivante, au feu du haut de la rue Béteille.

En fin de soirée, le White Rose rue de Bonald a accueilli la dernière prise, avec une retransmission en direct d’un match de foot. Régis Morand, le propriétaire des lieux, semblait heureux d’accueillir la caméra.

Le bel écran plat mural et la configuration de son café ont en effet séduit la réalisation. L’ensemble s’est déroulé dans une ambiance concentrée mais amicale, presque familiale. C’est que la troupe ne se quitte plus depuis dimanche.

Retour à Espalion dès mercredi, où le clap va fonctionner jusqu’à samedi. Le tournage est bouclé avec la plus importante scène du film : un accident de voiture où interviennent des pompiers du territoire. Pour connaître le devenir de la « grenade », rendez-vous au festival du cinéma d’Espalion, le premier week-end de septembre.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

240 €

RODEZ-LES TERRASSES DU MIDI : Studio situé dans un quartier calme et réside[...]

408 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement bon rapport qua[...]

381 €

LOCATION APPARTEMENT STUDIO RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?