Rodez au paradis avant même Tahiti

  • Sébastien Da SIlva, sourire aux lèvres, va saluer le public à la fin de la rencontre.
    Sébastien Da SIlva, sourire aux lèvres, va saluer le public à la fin de la rencontre.
Publié le , mis à jour

Magistral ! Une semaine après être allé prendre les trois points à Dunkerque (3-1), le Rodez Aveyron football a fait une nouvelle fois preuve de son emprise totale, hier face à Créteil 2-0. Un 7e succès cette saison pour le promu toujours invaincu synonyme de 24e match d’affilée sans défaite à domicile. Un leader tout simplement époustouflant !

Pourtant, hier, il y eut des débuts timides pour les Ruthénois. Décontenancés peut-être par un 4-1-4-1 cristolien peu académique, ou alors du mal aussi à placer le curseur de l’engagement en pensant au voyage à l’autre bout du monde prévu pour dès le lendemain (lire par ailleurs).

Toujours est-il que les 20 premières minutes ont montré un leader invaincu pas vraiment à son aise. Ce n’est pas la première fois que cela lui arrive chez lui. Mais les quelque 3 300 spectateurs - un record cette saison - de Paul-Lignon ont ensuite vu se mettre en place la machine rouergate qu’ils étaient venus contempler.

Centre Presse / Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?