Raf féminin : à Lille pour se libérer

  • Raf féminin : à Lille pour se libérer
    Raf féminin : à Lille pour se libérer
Publié le , mis à jour

« Plus tôt on ira chercher cette première victoire, plus tôt ça libérera tout le monde. » Le coach ruthénois Grégory Mleko n’en a pas fait mystère vendredi en conférence de presse d’avant match, son équipe a beau être avant-dernière et son adversaire du jour 7e, il se déplace cet après-midi (13 heures) sur le synthétique du Losc avec une seule ambition, celle de « gagner ».

Enfin. Car au matin de cette 8e journée, son groupe, qui a certes dû déjà affronter les grosses cylindrées de la D1, ne compte que trois points comme autant de nuls pour quatre revers.

« On est en retard au niveau comptable, oui », ne se cache-t-il pas. « Déçu » surtout de ne pas avoir pu engranger les trois points le week-end dernier à domicile face à Soyaux (1-1). Et aujourd’hui, alors que lui et ses protégées auront rallié le Nord en bus couchettes (départ à 8 h et arrivée à 19 heures hier), il s’attend à une certaine adversité. « Lille, c’est une équipe de qualité, avec notamment des internationales belges, éclaire-t-il, avant de poursuivre : Une formation très athlétique. Ce sera donc à nous de répondre présente dans les duels. »

Pour y parvenir, le technicien aveyronnais devra faire sans Noiran, De Sousa et Mabomba, toutes les trois blessées. Des absences qui s’ajoutent aux joueuses en phase de reprise (Guellati, Ginestet, Farrugia).

Le groupe ruthénois : D. Garcia, Niphon - Banuta, Austry, Infante, Guitard,
Hoarau, Tyryshkina, Bonnet, Saunier, Peruzzetto, Cance, Lemaitre, Da Costa, P.
 Garcia, Bodain.

Centre Presse / Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?