Opération dératisation à Rodez

  • Des sachets seront distribués la semaine prochaine.
    Des sachets seront distribués la semaine prochaine.
Publié le , mis à jour

L’arrivée du froid coïncide avec le retour des rongeurs au chaud. Et plus particulièrement les rats. Ceux des villes n’ont guère droit de cité, raison pour laquelle la municipalité lance sa campagne annuelle de dératisation dès le 14 novembre. « Nous intervenons là dans un cadre préventif » souligne Simon Worou, du service propreté de la ville. Car, que l’on se rassure, Rodez ne connaît pas les soucis de Paris et ses rats qui ont pris possession de quelques squares, comme celui des Batignoles fermé depuis plus d’un mois ! « Il n’y a pas de quartiers à problèmes. Tout au plus, comme c’est le cas dans toutes les villes en raison des réseaux d’égouts, c’est le quartier du centre-ville qui est le plus exposé » relate l’agent municipal. Pour autant, pas question de laisser du répit aux rongeurs. Raison pour laquelle la ville incite la population à apporter tout son concours.

Pour cela, un véhicule équipé d’un haut-parleur pour prévenir de son passage, va durant une semaine sillonner l’ensemble des quartiers avec à son bord des spécialistes de Faragao Aveyron - Fodsa. Ils ont été missionnés par la municipalité pour distribuer gratuitement à la population les appâts et distiller tous les conseils nécessaires (voir planning). « Les Ruthénois sont très réceptifs à cette opération » se félicite Simon Worou. Sachant que ce n’est là que le premier étage de la fusée. À l’issue de cette semaine de distribution des appâts, les opérations de dératisations se concentreront sur les berges de l’Aveyron et de l’Auterne. Et pour terminer, ce sont les bâtiments communaux qui seront à leur tour inspecté. Toutefois, les personnes qui ne pourraient récupérer leur stock d’appâts peuvent toujours se rendre au « magasin » de la ville, rue François-Mahoux, où les agents ont un stock à disposition.

En attendant la semaine prochaine, il ne vous reste plus qu’à descendre à la cave pour être sûr que des rongeurs n’ont pas déjà laissé traîner leurs incisives.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?