Après les jeux de plage, place au jeu pour le Raf

  • Après s’être entraînés cette semaine à Mahina, les 20 Ruthénois (17 joueurs et le staff) du voyage devaient se retrouver vendredi après-midi au stade Pater pour une ultime séance. (Photo JMM/La Dépêche de Tahiti)
    Après s’être entraînés cette semaine à Mahina, les 20 Ruthénois (17 joueurs et le staff) du voyage devaient se retrouver vendredi après-midi au stade Pater pour une ultime séance. (Photo JMM/La Dépêche de Tahiti)
Publié le
Centre Presse / Aurélien Parayre

Certes, ils en ont bien profité. Des visites officielles, des plages de rêve, la chaleur du Pacifique sud... « Leur récompense », comme le dit le coach Laurent Peyrelade, pour tous les efforts fournis depuis 18 mois et une montée de CFA en National 1 suivie d’un début de saison parfait ou presque en N1. Mais les Ruthénois ont aussi un match de football à disputer aujourd’hui à Tahiti.

Dès 15 h, heures locales, soit 2 h du matin dimanche en métropole, ils se retrouveront dans le stade Pater de Pirae et ses 15 000 places pour y affronter l’AS Tefana pour le compte du 7e tour de Coupe de France. Terminé donc les jeux de plage, il faudra revenir au jeu.

Et cela même si la semaine a été relativement studieuse comme le manager général du Raf, Gregory Ursule, du voyage lui aussi, l’a confié dans la semaine à nos confrères de La Dépêche de Tahiti : « Le matin, on s’entraîne ici (à Mahina) et on laisse nos joueurs libres l’après-midi. Nous faisons aussi des sorties l’après-midi en groupe avec des balades dans les environs ainsi qu’à la plage de la pointe de Venus où nous faisons aussi un peu de pirogue. »

Quant aux traditionnels colliers de fleurs, il n’y a aucun doute : les joueurs de l’AS Tefana les laisseront à l’entrée du stade. La partie s’annonce ainsi accrochée entre un Raf qui tente de s’acclimater (météo, décalage horaire, rythme de vie différent) et des locaux actuels dauphins du championnat élite de l’île, la Ligue 1.

D’ailleurs, La Dépêche de Tahiti a rappelé cette semaine que la dernière rencontre de Coupe jouée sur l’île, en 2015, avait « donné lieu à un match dantesque, à l’issue duquel l’AS Pirae de Marama Vahirua ne s’était inclinée que dans les prolongations (6-5) face à l’équipe de la GSI Pontivy. »

Le leader invaincu du National passera-t-il l’obstacle polynésien sans encombre ? Réponse dans la nuit de samedi à dimanche.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?