Curières

Trois choses à savoir sur Haute, l’Aubrac égérie du futur Salon de l’Agriculture

  • Haute, la nouvelle égérie du Salon de l’Agriculture.
    Haute, la nouvelle égérie du Salon de l’Agriculture.
  • Trois choses à savoir sur Haute, l’Aubrac égérie du futur Salon de l’Agriculture
    Trois choses à savoir sur Haute, l’Aubrac égérie du futur Salon de l’Agriculture
  • Trois choses à savoir sur Haute, l’Aubrac égérie du futur Salon de l’Agriculture
    Trois choses à savoir sur Haute, l’Aubrac égérie du futur Salon de l’Agriculture
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Petit à petit, le voile se lève sur Haute, la fameuse vache Aubrac désignée comme égérie du futur Salon de l’agriculture (24 février-4 mars 2018). Ce mercredi, l’événement a donné tous les détails sur cette magnifique demoiselle de six ans qui ne devrait pas manquer de faire rayonner l’Aveyron hors de ses frontières. On vous dit trois choses à absolument savoir sur notre star locale.

On savait que Haute était Aveyronnaise. On sait désormais qu’elle vient de Curières, à proximité de Laguiole. Propriété de l’éleveur Thibaut Dijols, Haute partage sa vie avec 130 autres vaches dans ce joli cheptel du Nord-Aveyron. Une robe de couleur froment, des cornes en forme de lyre et des yeux comme maquillés d’un trait de khôl, elle devrait rapidement séduire tous les visiteurs du Salon. « Haute est curieuse, sociable et même un peu fière. C’est une vraie dame au milieu du troupeau ! », raconte son éleveur.

Dans le petit monde des vaches, on ne naît pas du jour au lendemain star. Le patrimoine génétique y est pour beaucoup. Haute n’échappe pas à la règle car elle est la fille d’une famille déjà saluée par la critique. Car elle est fille de Venise et de Bijou, taureau ayant fini 2e du Concours Général Agricole en 2010.

Au Salon de l’agriculture, Haute aura certainement une pensée pour ses enfants devant les caméras du monde entier. Car elle est maman depuis l’âge de 3 ans. Chaque année depuis, elle participe au renouvellement du troupeau de Thibaut Dijols. Et cela ne devrait pas s’arrêter après sa vie de star... Car ses enfants devraient bientôt faire le bonheur de la « bourse » de son éleveur...

Trois choses à savoir sur Haute, l’Aubrac égérie du futur Salon de l’Agriculture
Trois choses à savoir sur Haute, l’Aubrac égérie du futur Salon de l’Agriculture
Trois choses à savoir sur Haute, l’Aubrac égérie du futur Salon de l’Agriculture
Trois choses à savoir sur Haute, l’Aubrac égérie du futur Salon de l’Agriculture

Elle représentera les 200 000 Aubrac

La race Aubrac est reconnue pour ses qualités d’élevage. Très rustique, elle est adaptée à des conditions climatiques parfois rigoureuses du sud du Massif Central. Autonome, elle demande peu de main d’œuvre et assure une production efficace de viande. Son atout majeur se trouve dans ses qualités maternelles. Elle a une excellente fécondité, vêle facilement chaque année et régule ses besoins alimentaires en privilégiant avant tout l’allaitement de son veau. L’ensemble de ces caractéristiques permettent d’assurer à l’éleveur une bonne rentabilité économique de l’exploitation. D’ailleurs, après avoir connu une forte baisse du nombre de têtes dans les années 70, la race Aubrac est aujourd’hui en plein développement, avec plus de 200 000 vaches allaitantes élevées sur le territoire français

Centre Presse / Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Curières

65000 €

MAISON AVEC JARDINET SUR 3 NIVEAUX DANS PETIT VILLAGE A MOINS DE 5 KM DE LA[...]

Toutes les annonces immobilières de Curières
Réagir