La justice (re)vue par René Pagis !

  • La justice (re)vue par René Pagis !
    La justice (re)vue par René Pagis !
Publié le , mis à jour

Successivement officier de gendarmerie, juge d’instruction à partir de 1992 à Tarascon, juge des enfants, vice-procureur au TGI de Rodez de 2003 à 2009, procureur de la République de la Lozère, avant de terminer sa carrière en 2014 à Aurillac, où il s’est installé et où il est adjoint au maire du chef-lieu du Cantal, René Pagis connaît parfaitement les rouages de la justice après un parcours de plus de quatre décennies à des postes clés. Après avoir tiré deux livres de son expérience au sein du système judiciaire, Un dernier rêve pour la nuit et Dans la salle des pas perdus, le Cantalien d’origine vient de sortir Tout le monde en prison ! Aux éditions de la flandonnière (5€).

Dans cet essai de 30 pages, en librairie depuis le 2 novembre, il pousse « un cri d’indignation » devant l’état catastrophique de la justice. En quelques lignes (l’ouvrage se dévore d’un seul trait) incisives, voire provocatrices, parfois agrémentées de traits d’humour, mais surtout argumentées, il dénonce avec véhémence « la passivité des pouvoirs publics » devant le manque de moyens des tribunaux et « la dangerosité des prisons françaises ».

René Pagis dépeint sa passion « un tableau inquiétant de la justice au pays des Droits de l’Homme ». Son cri d’alarme prend tout son sens dans le contexte actuel alors que les débats sur la surpopulation carcérale, les conditions de détention des prisonniers et le thème de la sécurité dans le contexte du terrorisme sont au cœur de l’actualité. Dans ce court pamphlet, l’auteur souhaite redonner ses lettres de noblesse à la justice, régulièrement mise en lumière du fait de la méfiance de la société envers celle-ci.

Centre Presse / Rui Dos Santos
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?