Rodez : Kévin Carlo, 17 ans et déjà meilleur apprenti boucher

  • Huit jeunes apprentis ont participé cette année à l’épreuve, organisée par le Syndicat des bouchers et charcutiers aveyronnais.
    Huit jeunes apprentis ont participé cette année à l’épreuve, organisée par le Syndicat des bouchers et charcutiers aveyronnais.
Publié le , mis à jour

Désossage, parage, épluchage, ficelage, présentation et décoration des pièces de viande... Vous avez 3 h 30 ! Hier comme chaque année à la même époque, la chambre de métiers et de l’artisanat accueillait l’épreuve départementale du concours du meilleur apprenti boucher de France, organisée par le syndicat des bouchers et charcutiers de l’Aveyron.

Cette année, huit jeunes apprentis de CAP 2e année ont relevé le défi en participant à l’épreuve. Elle permettra au vainqueur d’accéder aux sélections régionales avant, peut-être, la prestigieuse finale nationale en cas d’obtention d’une médaille d’or en région.

« On les note tout au long de l’épreuve », expliquait à l’issue du concours Benoît Ginisty, l’un des trois juges du jour. En 2015, le jeune Justin Gourdeaux avait terminé 10e du concours au niveau national, et depuis 10 ans, ils sont cinq ou six à s’être hissé jusqu’à cet échelon... « ce qui démontre que l’apprentissage aveyronnais est de qualité », poursuit le juge.

À l’issue de 3 h 30 de labeur, le verdict est tombé. La médaille d’or est revenue à Kévin Carlo, 17 ans, apprenti à la boucherie Rodier de Luc-la-Primaube.

Il devance Etienne Graille (16 ans), de la boucherie Ortalo, à Villeneuve-d’Aveyron et Florine Audoin (20 ans), de la boucherie Pailliès, à Millau.

En matière d’apprentissage, les effectifs dans le département sont passés d’une vingtaine de jeunes en 2006... à près de 80 aujourd’hui. Ce bon chiffre peut être considéré comme un gage de besoin au sein de la filière mais aussi comme une preuve de la qualité de l’enseignement dispensé à la chambre de métiers.

Centre Presse / CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?