Sauveterre-de-Rouergue : les familles montent au créneau

  • Sauveterre-de-Rouergue : les familles montent au créneau
    Sauveterre-de-Rouergue : les familles montent au créneau
Publié le , mis à jour
Centre Presse / Paulo Dos Santos

« En agissant aujourd’hui, nous préparons demain ». Voilà en substance ce qui ressort du courrier réalisé par les familles des résidents de l’Ehpad et envoyé - avec 85 signatures - à la fois à l’Agence régionale de santé et au conseil départemental.

Suite à l’arrêt de travail du personnel (notre édition du 21 novembre) qui souhaitait ainsi faire entendre haut et fort les besoins dans ce lieu accueillant des personnes vieillissantes de plus en plus dépendantes, des familles ont tenu à s’associer aux revendications qu’elles trouvent légitimes. « Quitter son univers familier et familial est une épreuve. C’est pourquoi leur état de santé et leur souffrance nécessitent, avec tous les soins médicaux requis, des soins relationnels. Pour cela, le personnel doit être en nombre suffisant. »

Les familles se sont appuyées sur des chiffres pour mettre en exergue les carences qui existent à la maison de retraite. « Actuellement, le rapport entre le nombre de personnel et celui des résidents est de 0,52 équivalent temps plein. Le plan solidarité grand âge préconise, quant à lui, 0,65 ETP. »

Du coup, elles comprennent fort bien le « burn-out » et la maladie des professionnels, « avec ces conditions de travail, l’usure physique et psychique font ainsi apparaître des carences en personnel ». Et de soutenir forcément la démarche des négociations en cours entre l’association gestionnaire et la direction de l’établissement d’un côté, et les tutelles que sont l’Agence régionale de santé et le conseil départemental de l’autre.

« Notre idée n’est pas de mettre à l’index l’Ehpad qui accueille nos ascendants, mais d’être les porte-paroles de celles et ceux qui ne peuvent plus le faire pour eux-mêmes ». Au-delà de la lettre adressée aux deux tutelles, les familles ont engagé d’autres actions. « Nous avons rencontré le président de l’association et le conseil d’administration pour manifester nos inquiétudes quant aux besoins insatisfaits à l’égard de nos ascendants. Nous tenions à indiquer notre point de vue sur les enjeux des négociations en cours. Enfin, nous poursuivons nos démarches en rencontrant les acteurs politiques du territoire car nos actions s’inscrivent dans une reconnaissance de nos aînés qui ont été, en tant qu’actifs, des acteurs de la vie économique et sociale. Ils le sont encore en contribuant à créer des emplois sur le plan social. »

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?