Aveyron : les seniors sont invités à réviser le Code de la route

  • Les seniors pourront tester leur conduite. S’ils ont des lacunes, ils pourront bénéficier d’une remise à niveau.
    Les seniors pourront tester leur conduite. S’ils ont des lacunes, ils pourront bénéficier d’une remise à niveau.
Publié le , mis à jour

Vous êtes conducteur et vous êtes âgés de 60 ans ou plus. Si vous avez noté un changement de comportement chez vos passagers lors des déplacements (rictus de crispation, mains verrouillées sur les accoudoirs, ou encore actions intempestives du pied droit sur un frein imaginaire...), la journée « Point mobilité seniors » proposée vendredi 15 décembre par l’association Mobil’Emploi 12, devrait vous intéresser.

Car, si l’on vous propose souvent de prendre votre place derrière le volant, ce n’est pas par politesse, mais plutôt par peur de l’accident. Alors, plutôt que de rester sourd aux remarques, il semble préférable de se faire tester et d’effectuer ensuite, si nécessaire, une petite remise à niveau du Code de la route et de la conduite.

La mobilité, c’est justement la thématique choisie par Mobil’Emploi 12, dans l’organisation de la première Journée Point mobilité seniors programmée vendredi 15 décembre. Ce rendez-vous gratuit, ouvert aux Aveyronnais (es) âgés de 60 ans et plus, est organisé en partenariat avec le Point info seniors de Rodez. Il se déroulera au centre social d’Onet-le-Château, de 11 heures à 17 heures.

Dans le détail, six ateliers animés par des professionnels seront proposés aux seniors volontaires. « L’objectif, explique Armelle Molinier, c’est d’amener les seniors à mesurer leur niveau dans le domaine de la mobilité. Une évaluation qui se fera au moyen de questionnaires, tests, ou sessions de conduite sur route, ajoute la conseillère de Mobil’Emploi, cheville ouvrière de la manifestation. Nous évaluerons les connaissances du code de la route, la manière de conduire, mais aussi de se déplacer en empruntant les transports urbains, notamment ceux du réseau Agglobus », indique encore la jeune femme. À l’issue de ces évaluations, chacun sera en capacité de se faire une idée plus précise de ce qu’il maîtrise, ou pas, et de bénéficier d’informations complémentaires.

« S’ils souhaitent combler leurs lacunes, on pourra même leur proposer des remises à niveau via Mobil’Emploi », indique la conseillère. Par ailleurs, un chargé de mission Environnement à l’Agglo sera aussi présent pour expliquer le fonctionnement d’un vélo à assistance électrique. « Si le temps le permet, les personnes intéressées pourront le tester sur un petit circuit », avance Armelle Molinier.

Elle poursuit en dévoilant une partie du matériel mis à disposition des seniors, « afin qu’ils soient au plus proches de la réalité ». Un véhicule auto-école avec double commande a été prévu par les organisateurs, ainsi que des ordinateurs et téléphones portables. « Cela permettra aux participants d’accéder aux outils numériques, et de pouvoir s’en servir », conclut la conseillère de la plateforme de mobilité solidaire créée en 2015.

Pour mémoire, cette dernière a offert cette année son soutien (pédagogique, humain et/ou financier) à plus de 300 Aveyronnais, jeunes et moins jeunes. Reconnue d’intérêt général la structure vise à faciliter la mobilité des Aveyronnais en mettant à leur disposition des conseils, mais aussi une auto-école itinérante et toutes sortes de véhicules à louer.

Contact Mobil’Emploi au 23, rue Béteille, à Rodez (locaux de l’Asac) au 05 65 42 67 50 ou via mobilemploi12@gmail.com ou sur le site de Mobil’Emploi12

Centre Presse / Rachid Benarab
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?