Le FN cible six ou sept communes en Aveyron pour les municipales

  • 6000 tracts vont être distribués pour attirer davantage d’adhérents.
    6000 tracts vont être distribués pour attirer davantage d’adhérents.
Publié le , mis à jour

Proclamer le 16 décembre « Journée nationale du drapeau » : c’est la dernière idée initiée par le Front national pour contrer la décision de députés d’En Marche dans leur projet de promotion des symboles de l’Union Européenne.

Une proposition synonyme « d’attaque en règle contre les symboles nationaux et notre constitution », estime Bruno Leleu, le secrétaire départemental du FN en Aveyron. À travers la tenue de cette journée du drapeau, le FN vise à attirer de nouveaux adhérents afin de commencer à préparer les échéances électorales qui se profilent à l’horizon.

Rien qu’en Aveyron, ce sont 6 000 tracts portant le slogan « La France j’y crois ! Je défends mon drapeau » qui ont été édités.

Ils seront distribués principalement dans les communes aveyronnaises où le FN a réalisé de bons scores aux dernières élections. « Un choix éminemment stratégique », selon Bruno Leleu qui lorgne vers 2020 et les prochaines municipales, mais aussi vers les Européennes de 2019. « Notre objectif, c’est de parvenir à constituer 6 ou 7 listes en Aveyron », explique le chef de file du FN.

Dans le collimateur du FN : les mairies de Decazeville, Millau, Villefranche-de-Rouergue, Rodez, ou encore La Cavalerie. « Notre fédération départementale fonctionne très bien. Les adhésions progressent. Nous recherchons désormais des têtes de liste compétentes et rassembleuses », conclut-il en annonçant pour 2018 des réunions publiques animées par des responsables du parti.

Centre Presse / Rachid Benarab
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?