Rodez : le label Grand site Occitanie comme carte de visite

  • La cathédrale Notre-Dame fait partie des projets phares inscrits par la Ville de Rodez dans le dossier qui a permis
    La cathédrale Notre-Dame fait partie des projets phares inscrits par la Ville de Rodez dans le dossier qui a permis
Publié le
Centre Presse Aveyron

Présidée par Carole Delga, la commission permanente de la Région vient de valider une première sélection de Grands sites d’Occitanie. Le but est clair dans l’esprit de la patronne des treize départements : « Booster et organiser la fréquentation de ces sites afin que la région intègre le Top 10 des destinations européennes à l’horizon 2021 ».

En attendant une seconde vague dévoilée au terme de l’appel à projet du 31 janvier, qui pourrait concerner Villefranche-Najac et une entité qui regrouperait Viaduc de Millau, Roquefort, Sylvanès et Saint-Affrique (autour notamment du pastoralisme), dix-sept Grands site Occitanie ont déjà été labellisés. Parmi eux, Conques et Rodez. Lesquels vont ainsi œuvrer dans la continuité puisqu’ils figuraient déjà parmi les 25 Grands sites Midi-Pyrénées.

La démarche Grands sites Occitanie s’appuie d’ailleurs sur l’expérience des Grands sites Midi-Pyrénées qui ont fait leurs preuves. Entre 2008 et 2015, la notoriété des sites labellisés a progressé, passant de 43 à 86 %, en s’appuyant sur une stratégie forte alliant plan qualité, animation réseau et promotion. « Cette nouvelle approche privilégiée par la Région permet de structurer une offre de qualité et de préserver le bien vivre des habitants », se réjouit Jean-Michel Cosson.

Et l’adjoint délégué au patrimoine à la mairie de Rodez, mais aussi vice-président de Rodez Agglomération en charge du tourisme, de la culture et du patrimoine de poursuivre : « Pour être retenus, nous avons dû présenter une stratégie de développement du territoire en formalisant un projet stratégique transversal à cinq ans ».

Rodez était Grand site depuis 2013. Et, si les retombées « sont difficiles à estimer », Jean-Michel Cosson est catégorique : « Il vaut mieux y être ! ». Pour lui, « l’obtention de ce label avait été facilitée par la sortie de terre du musée Soulages ». L’élu reconnaît aussi que « l’impact dans les esprits est peut-être aussi fort grâce à la marque Plus beaux villages de France mais il n’empêche que le label Grand site est précieux en matière de communication ». Et l’intéressé de conclure sur ce sujet de la notoriété : « Pour nous, il est aussi important que les effets de l’émission “Des racines et des ailes” ou l’accueil du Tour de France ».

Fréquentation en hausse

Les chiffres officiels sont tombés : la cathédrale Notre-Dame de Rodez a accueilli 334 764 visiteurs au 30 novembre 2017 contre 313 237 en 2016. En attendant les données de décembre, une chose est sûre : la fréquentation de l’édifice est en hausse. « Un constat qui conforte le choix de la mairie de placer la cathédrale au cœur de son dossier pour le label Grand site Occitanie », sourit Jean-Michel Cosson. Sa mise en valeur (restauration intérieure, éclairage...) fait partie des projets phares.

« Dans la région, c’est la première fois, depuis 1962 à Cahors, qu’une commune investit autant dans un bâtiment propriété de l’état », insiste l’élu. Il y aura également les routes Soulages, un projet d’itinéraire culturel européen autour des statues-menhirs... Si le centre historique où a été intégré le musée Soulages a pesé dans le dossier de candidature, la Ville a étendu le périmètre au haras, où devrait voir le jour l’Institut d’art culinaire, et à Layoule pour les dimensions développement durable et environnement du label tant convoité.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?