Concert : Cécile McLorin Salvant va enflammer le cinéma de Rodez

  • La Franco-Américaine de 28 ans Cécile McLorin Salvant sera dimanche sur la scène du CGR à l’occasion du 3e concert All that jazz de la saison à Rodez.
    La Franco-Américaine de 28 ans Cécile McLorin Salvant sera dimanche sur la scène du CGR à l’occasion du 3e concert All that jazz de la saison à Rodez.
Publié le

« Vous fermez les yeux et vous vous croyez à New York ». La formule est de Didier Bergen. Elle se veut un compliment quand le directeur artistique de All that jazz parle de Cécile McLorin Salvant. L’artiste franco-américaine sera, dimanche à 18 heures, sur la scène de la grande salle du CGR (ex-Cap’Cinéma) pour le troisième concert au calendrier de la saison à Rodez. Après Grupo Compay Segundo (musique cubaine) et Lucky Peterson (jazz), en attendant ensuite Marcus King band (blues, rock & soul, lundi 12 mars à 21 heures) et enfin Fred Wesley generations (funk, samedi 12 mai à 21 heures), place à une autre facette de ce courant musical : le jazz vocal.

Mais, pas avec n’importe qui ! Née à Miami d’un père haïtien et d’une mère guadeloupéenne, âgée de 28 ans, Cécile McLorin Salvant est, selon les propres termes de Didier Bergen, « ce qui se fait de mieux dans le monde aujourd’hui ». Il dit carrément : « C’est la nouvelle référence. Elle insuffle une vraie vitalité et un vent de fraîcheur au jazz ». Après Blois, Périgueux et Agen, Rodez proposera donc à l’affiche ce que le directeur artistique qualifie de « plus belle voix depuis que All that jazz existe en France ».

Lauréate 2010 du premier prix du prestigieux concours international Thelonious Monk de jazz vocal et d’un Grammy Award en 2016 dans la catégorie meilleur album, Cécile McLorin Salvant est une chanteuse avec des dons de comédienne, transformant ainsi chaque chanson en une histoire. Passée par le Conservatoire d’Aix-en-Provence, la Franco-Américaine a su aussi (bien) s’entourer sur scène avec un trio de musiciens haut de gamme, dont le pianiste Aaron Diehl.

Et un concert de jazz à Rodez un dimanche à 18 heures, il en dit quoi Didier Bergen ? « J’en pense le plus grand bien, assure le directeur artistique. Pour pouvoir garantir des tournées, on n’a pas eu le choix il y a quelques années et on a eu peur quand on a essuyé les plâtres. Finalement, j’ai été très agréablement étonné ». Et l’intéressé de conclure : « Les gens adorent cet horaire ce jour-là. Ça ne mange pas la journée quand on a un repas dominical et ça ne mange pas la soirée quand il faut aller au travail ou à l’école le lendemain ». Les Aveyronnais sont-ils de cet avis ?

Centre Presse / Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

372 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un sas d'entrée (avec placar[...]

185000 €

A VENDRE RÉSIDENCE VICTORIADans une Résidence neuve au coeur du quartier de[...]

381 €

LOCATION APPARTEMENT STUDIO RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?