L’accès à Saint-Geniez contrarié durant deux mois

  • L’accès à Saint-Geniez contrarié durant deux mois
    L’accès à Saint-Geniez contrarié durant deux mois
Publié le , mis à jour

2 000 véhicules empruntent chaque jour cette côte sinueuse et dangereuse qui relie Saint-Geniez à Saint-Martin-de-Lenne. Et bien plus en été, tourisme oblige...

Parmi eux, Stéphane qui y roule tous les jours entre son domicile et son travail. « Depuis septembre, c’est l’enfer... On tente bien de prendre des déviations pour éviter les travaux sur la chaussée, mais c’est tellement compliqué ! ».

Et des déviations, les automobilistes comme Stéphane seront priés de s’y plier dès lundi matin.

Car l’importance des travaux entrepris impose l’arrêt de la circulation : décaissement de la chaussée pour implanter un gros remblai aux Ifers, mise en place des réseaux EDF, traversées pluviales... Le tout avant la pose de la bande de roulement définitive en mai et juin prochains...

Et encore, le chantier ne concerne pour l’instant que la moitié de la côte, dans sa partie basse.

Deux kilomètres sur les quatre que compte cette portion de RD 95, entre Saint-Geniez et Vacayssiols. La deuxième tranche (partie haute vers Saint-Martin-de-Lenne) viendra plus tard, les études sont en cours, le budget devrait suivre.

En fait, il devenait urgent d’entreprendre un tel chantier, lancé dès la fin août, « pour des raisons de confort et de sécurité », plaide Laurent Ricard, directeur adjoint des routes au conseil départemental. « Les pentes importantes, en flanc de montagne, obligent les poids lourds à circuler à des vitesses très réduites, sur un tracé où se succèdent de nombreux virages très serrés rendant les dépassements impossibles ». Ou carrément dangereux.

C’est ainsi qu’une grande ligne droite a été créée sur 800 mètres pour faciliter les dépassements dans les deux sens.

Et pour éviter que les automobilistes, circulant en sens descendant, ne prennent trop de vitesse à l’approche de Saint-Geniez (la route sera limitée à 80 km/h), les dernières courbes seront maintenues.

La chaussée est recalibrée à 6,50 m et, de plus, les carrefours de Vacayssiols et de Marnhac, qui débouchaient dans des virages, seront sécurisés. Enfin, des glissières seront installées sur tout le parcours.

Centre Presse / Christophe Cathala
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?