VIDÉO. La dictée réunit toujours plus d’occitanistes à Rodez

  • Yvon Puech et Christine Presne, ont accueilli  la centaine de participants à la XXI e Dictada occitana.
    Yvon Puech et Christine Presne, ont accueilli la centaine de participants à la XXI e Dictada occitana.
Publié le
Centre Presse / Rachid Benarab

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. C’est particulièrement vrai dans le petit monde (au niveau planétaire...) des occitanistes dont les rangs n’en finissent plus de grossir... et de rajeunir !

Hier, pour s’en rendre compte, il suffisait de pousser les portes de l’amphithéâtre, archi-comble, des Archives départementales, avenue Victor-Hugo, à Rodez.

C’est là que se déroulait hier après-midi la XXIe Dictada occitana (dictée occitane, pour ceux qui n’auraient pas compris). Un exercice annuel organisé par l’IEO (Institut d’études occitanes) dans une quarantaine de villes d’Occitanie et même à Barcelone.

Preuve que l’occitan a le vent en poupe, les quelque 120 fauteuils de la salle ruthénoise ont pratiquement tous trouvé preneurs. Et les candidats qui les occupaient avaient à peine 13 ans de moyenne d’âge.

De quoi mettre du baume au cœur au président de l’IEO, Yvon Puech, ainsi qu’à Colette Scudier, d’Aveyron Culture, partenaire de ce rendez-vous culturel et ludique dont la bonne marche mobilise chaque année de nombreuses personnes.

Une fois n’est pas coutume, les organisateurs de la dictée ruthénoise ont préféré se désolidariser de leurs homologues d’Occitanie en privilégiant un texte tiré du livre Los Arbres dén ço nostre, écrit par Yvette Balard, une auteure de Sébazac, également présente hier.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?