Quand Didier Sirvin servait Paul Bocuse à... Disney

  • Didier Sirvin pose fièrement bras croisés, à l’image de Monsieur Paul, son premier employeur, aux côtés de sa femme dans les cuisines de la Maison Thaï. 
    Didier Sirvin pose fièrement bras croisés, à l’image de Monsieur Paul, son premier employeur, aux côtés de sa femme dans les cuisines de la Maison Thaï. 
  • Quand Didier Sirvin servait Paul Bocuse à... Disney
    Quand Didier Sirvin servait Paul Bocuse à... Disney
Publié le

Presque trente ans après, Didier Sirvin a toujours son contrat de travail, signé de la main de Paul Bocuse. Précieusement conservé dans sa boîte à souvenirs, il le montre encore fièrement. Travailler pour « Monsieur Paul », ça ne s’oublie pas. Encore moins lorsque c’est dans le monde magique de Disney World, en Floride.

Et même si l’Aveyronnais n’était pas dans les cuisines du maître, mais au service - « heureusement, sinon j’aurais coulé son empire ! », rigole-t-il -, il conserve toujours d’incroyables souvenirs de son année américaine : « J’ai fait le tour du monde mais c’est ma plus belle expérience professionnelle. Imaginez, à 19 ans, être embauché par Bocuse et à Disney ! ».

Dans le parc d’attractions, plus grand que Paris en superficie (!), Didier Sirvin a officié au pavillon français. Il y a connu l’excellence française et le pape de la gastronomie française, venu saluer ses équipes en compagnie de Gaston Lenôtre et de Roger Vergé sur le site d’Orlando. « Ce qui m’a frappé chez lui, c’est son charisme. Il était habillé en tenue de chef avec sa grande toque et franchement, c’est impressionnant », se souvient Didier Sirvin.

Mais plus que Paul Bocuse, Didier Sirvin a surtout été marqué par les conditions de travail : « À l’époque, je touchais 2 000 dollars par mois et je travaillais 32 heures par semaine. Que demander de mieux ? Nos jours de repos, on profitait des parcs d’attractions, de la côte floridienne, on avait la belle vie. Nous n’étions que des Français à travailler dans l’établissement, on était tous logés au même endroit. Alors, tous les soirs, c’était la fête ! »

Surtout, lors de son année chez Bocuse, Didier Sirvin se fera remarquer par une enseigne toute aussi connue : Hard Rock Café. Elle le rapatriera en France pour l’ouverture de son tout premier établissement en France, à Paris. Il y passera plus de 20 ans. Avant de retrouver l’Aveyron. Une part de Paul Bocuse toujours en lui. « Cela m’a fait quelque chose quand j’ai vu qu’il était décédé. J’ai dit à ma femme : tu vois, j’ai travaillé pour lui. Elle n’y croyait pas... »

(Paul Bocuse aux côtés de Mickey lors de l’inauguration de son restaurant « Chefs de France », en 1982 dans le complexe Disney World en Floride. C’est désormais son fils Jérôme qui est aux commandes de l’établissement qui réalise plus de 35 millions de dollars de chiffre d’affaires.)

Quand Didier Sirvin servait Paul Bocuse à... Disney
Quand Didier Sirvin servait Paul Bocuse à... Disney
Centre Presse / Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?