Les agriculteurs en colère en Aveyron : la mobilisation se poursuit vendredi

  • Les agriculteurs en colère en Aveyron : la mobilisation se poursuit vendredi
    Les agriculteurs en colère en Aveyron : la mobilisation se poursuit vendredi
Publié le , mis à jour

Ils ont décidé de maintenir la pression sur le gouvernement. Depuis ce matin, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs convergent vers Rodez pour dénoncer le projet de réforme des zones défavorisées dont la nouvelle carte devait être dévoilée à la mi-février par le ministère de l’agriculture.

Si Stéphane Travert a annoncé vouloir décaler la date de parution de la fameuse carte, la colère ne faiblit pas chez les agriculteurs qui pourraient être écartés de ce classement qui ouvre le droit à la perception de l’Indemnité Compensatoire de handicaps Naturels (ICHN), principale mesure de soutien à l’agriculture de ces zones.

En Aveyron, le projet de réforme enlèverait à près de 300 éleveurs, répartis dans huit communes, cette aide qui peut représenter jusqu’à la moitié de leurs revenus, explique la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA). Philippe Jougla, président de la FRSEA Occitanie, Philippe Jougla estime avoir fait « les trois-quarts du cheminn ».

« On demandait la réintégration de 508 communes sur l’Occitanie, rappelle-t-il. On en a obtenu 350, d’après ce qui nous a été expliqué. » Mais certains départements arrivent « au rang des perdants » : « L’Aveyron perd huit communes, le Lot 14 et puis il y a deux départements sur lesquels on savait que ce serait compliqué : c’est le Gers et l’Aude ».

La nouvelle carte devait être dévoilée à la mi-février par le ministère de l’agriculture, mais celui-ci a annoncé mercredi que le ministre, Stéphane Travert, allait la présenter au président de la République et qu’elle ne serait pas publiée avant d’avoir été validée par la Commission européenne.

En tracteur, les agriculteurs convergent actuellement en direction de la préfecture aveyronnaise. Ils arrivent de Saint-Jean-Delnous, Naucelle-Gare, Rignac, Saint-Christophe et Bozouls. Au total, près de 100 tracteurs sont attendus à Rodez vers 11h30.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?