Lassouts : l’école primaire Les Petits Tambourniers sauvée

  • Des pieds et des mains pour notre école : merci !
    Des pieds et des mains pour notre école : merci !
Publié le , mis à jour

Lassouts est soulagée ! Suite à l’annonce par le directeur des services départementaux de l’Education nationale, la commune bénéficie du maintien du seul poste d’enseignante pour l’année scolaire 2018-2019.

Les parents d’élèves de l’école publique Les Petits Tambourniers, dans un communiqué, sont revenus sur ce mois et demi de mobilisation. « Quand nous avons appris la fermeture possible de notre école, nous avons tous été fortement touchés, ébranlés, nous parents d’élèves, mais aussi l’ensemble des lassoutois. Nous nous sommes mobilisés, tous, quel que soit notre âge, notre fonction. Nous avons manifesté, nous nous sommes battus, nous avons écrit, communiqué, publié, et avons même mis en place une pétition en ligne (qui a récolté 3 562 signatures et des multitudes de messages de soutien) et une version papier au village (qui a récolté 479 signatures).»

Cette action a eu un écho retentissant. Bien au-delà des «frontières» de l’Aveyron.

La solidarité affichée par des personnes qui n’ont aucune attache avec Lassouts a ému les parents d’élèves. Le sursis, accordée pour une année, va amener représentants de l’école et personnel politique à repenser le «territoire scolaire», en envisageant de nouvelles solutions.

« Pendant quinze jours, nous étions 4 000 dans notre village, dix fois plus que d’habitude. Lassouts est un village rural, réputé peu accessible mais connecté au reste du monde. C’est un village dynamique, où il fait bon vivre et travailler, grandir et apprendre, dans ces conditions idéales pour lesquelles nous nous battons aujourd’hui. Pour nous cette pétition n’avait pas pour seul but de sauvegarder notre école rurale. Car sans école c’est tout un village qui meurt petit à petit.»

Des travaux vont être menées prochainement en collaboration avec le conseil municipal, mais aussi les commerçants, artisans, agriculteurs et autres associations du village. Pour « donner envie» à de nouvelles familles de « nous rejoindre et partager avec elles la richesse qui est notre école, qui est notre village.»

Centre Presse / CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?