Eolien. Un nouveau collectif opposé aux projets de La Selve et de Rullac-Saint-Cirq

  • Selon l’association, les éoliennes devraient voir le jour à l’horizon 2020.
    Selon l’association, les éoliennes devraient voir le jour à l’horizon 2020.
Publié le , mis à jour

En même temps qu’un projet éolien sur le Réquistanais, une association farouchement opposée à son implantation est sortie de terre. « Vent et tempête en Réquistanais », qui regroupe pour l’heure une dizaine d’opposants, entendent ainsi lutter contre l’implantation de deux parcs éoliens, soit une dizaine de mâts, sur les communes de La Selve et Rullac-Saint-Cirq. Selon l’association, le projet devrait voir le jour à l’horizon 2020.

« Nous n’avons que la presse pour relayer nos informations et nos inquiétudes sur ces implantations », rappelle Lydia Bouteille, membre du collectif. Les adhérents de « Vent et tempête en Réquistanais » expliquent ainsi que « EDPR, le promoteur, a mandaté une société Alter & Go Concertation pour organiser des ateliers de discussion pour nous persuader des bienfaits de l’éolien. Nous avons l’exemple frappant de Comps-la-Grand-Ville où ces tentatives d’ateliers ont achevé de désunir la population ».

« Nous pensons que la phase d’études est plus que dépassée puisqu’aujourd’hui, nous sommes à la finalisation du foncier », poursuivent les membres du collectif. « Ces éoliennes ne seront pas une opportunité pour les habitants de ces deux communes. Au contraire, elles vont nous diviser comme dans bon nombre de communes aveyronnaises. » Et le collectif d’appeler au boycott d’une réunion organisée par EDPR et Alter & Go Concertation qui aura lieu à La Selve, le 14 mars prochain à 19 h 30.

Centre Presse / Philippe Henry
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?