Rudy Cabirou, porte-drapeau du nouveau team Devinci

  • Le descendeur de 23 ans sous ses nouvelles couleurs.
    Le descendeur de 23 ans sous ses nouvelles couleurs.
Publié le , mis à jour

Quand j’étais enfant, je rêvais d’intégrer une équipe comme celle-ci ! » Depuis quelques semaines, Rudy Cabirou n’a peut-être jamais atteint un tel niveau d’épanouissement dans sa carrière de pilote de haut niveau. L’équipe Unior, au sein de laquelle évolue le descendeur millavois depuis l’an dernier, vient de s’associer à la marque Devinci pour la saison à venir.

Un énorme pas en avant pour l’équipe slovène et, du même coup, pour Rudy Cabirou.

Tout comme ses partenaires Jure Žabjek et Dakotah Norton, le jeune homme va en effet bénéficier des moyens financiers et matériels de la marque de vélo canadienne, énorme poids lourd dans le milieu du VTT de haut niveau.

« Nous avons encore plus de moyens à disposition et plus de confort, jubile le Millavois, en phase de tests suspensions dans le cadre champêtre du Windrock bike park d’Oliver Springs, dans le Tennessee (Etats-Unis), au moment de notre échange. J’ai aujourd’hui la chance de rouler dans une équipe professionnelle et c’est une super aventure. »

Pour être tout à fait précis, la marque Devinci opère un retour sur la scène internationale de DH.

La firme avait son propre team il y a encore deux ans, mais avait décidé de prendre du recul après le décès tragique de son leader canadien, Stevie Smith, disparu dans un tragique accident de motocross.

« En s’associant avec Unior, Devinci revient sur le circuit mondial et bénéficie de la gestion et de la structure d’Unior, explique un Rudy Cabirou, qui a signé avec son équipe un contrat d’un an supplémentaire, renouvelable en fin d’année. À deux, ils sont plus forts et mieux implantés. C’est super excitant et j’ai hâte d’être sur les premières courses pour mesurer concrètement nos choix. »

De quoi donner énormément d’allant à Rudy dans la perspective de la prochaine saison. Celle-ci démarrera début avril, avec notamment le championnat d’Europe au Portugal, suivi de la première manche de coupe du monde de DH, en Croatie. « J’ai vraiment pour objectif de me faire plaisir sur le vélo !, annonce le pilote de 23 ans, remonté comme une pendule. C’est pour moi le secret de la réussite. »

Une réussite qu’il espère conserver, pour tenter de rééditer ses performances de la saison dernière. Sa progression lui avait ainsi permis de signer une belle 8e place sur la manche de Lenzerheide (Suisse), d’aller chercher le 4e rang au championnat d’Europe, mais surtout de remporter l’Enduro de Calmont et la XCross DH de Brassac.

En plus de monter sur les podiums de la DH de Laudun et du Roc laissagais. « J’aimerais forcément figurer parmi les meilleurs la saison prochaine, affiche le pilote pro. Je garde l’objectif d’atteindre un top 10 durant la saison. Quoi qu’il arrive, je donnerai le meilleur de moi même. » Avec un niveau guidon entre les mains, l’envie de bien faire ne peut être que décuplée.

Midi Libre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?