Bourse de commerce des Halles : Michel Bras aura son restaurant au cœur de Paris !

  • A 71 ans, Michel Bras se lance dans une nouvelle aventure.
    A 71 ans, Michel Bras se lance dans une nouvelle aventure.
Publié le , mis à jour

La nouvelle fait l’effet d’une petite bombe. Le milliardaire et grand amateur d’art François Pinault, qui s’est équipé du plus influent architecte japonais du moment, Tadao Ando, pour transformer la magnifique rotonde abritant autrefois la Bourse de commerce de Paris en musée de ses œuvres, ainsi que de l’ancien ministre Jean-Jacques Aillagon pour diriger la collection, a convaincu Michel Bras de prendre les rênes du restaurant de ce musée, dont l’ouverture est programmée pour le printemps 2019.

« Michel Bras et moi avons en commun l’amour d’un art de notre temps et le goût de ses expressions les plus sincères et les plus radicales, en même temps qu’un attachement à nos racines », explique François Pinault.

« Le projet de François Pinault nous a émerveillés. L’architecture légère de Tadao Ando va délicatement frôler celle de la Bourse de commerce, l’histoire et l’art contemporain vont se mêler. C’est un lieu inspirant, qui donne du souffle. Avec ce projet nous allons pouvoir partager notre table avec un nouveau public, c’est une chance. Nous attendions une histoire passionnante à vivre à Paris. Elle est là », déclare Michel Bras.

Depuis le troisième niveau, le restaurant offrira une vue intérieure sur le cœur du bâtiment et ouvrira le regard sur la ville, vers l’église Saint-Eustache, la Canopée des Halles et, au-delà, sur la tour Saint-Jacques et les toits de Paris. Un restaurant qui portera le nom de « Halle aux grains » en référence à la première destination d’un édifice dédié au commerce du blé, élevé en 1763 à l’emplacement de l’actuelle Bourse de Commerce.

« Ce nouveau restaurant est une proposition inédite ; elle ne concurrence pas les maisons voisines ni n’a l’ambition d’entrer dans une compétition étoilée. Elle offrira aux Parisiens, aux Franciliens, aux visiteurs étrangers de faire l’expérience de l’art de la famille Bras pour la première fois à Paris », souligne Jean-Jacques Aillagon, directeur général de Pinault Collection. Alors que Sébastien et Michel Bras ont défrayé la chronique en souhaitant ne plus voir leurs trois étoiles figurer au sein du Guide Michelin, voilà que la cuisine de Bras s’apprête à être mise en lumière dans un musée unanimement considéré comme étant une chance pour Paris.

Centre Presse / Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

255 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale, un coi[...]

276 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE -Grand studio en centre vill[...]

288 €

Au coeur du quartier du Faubourg - proche des écoles et des commerces : App[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?