Collecte nationale des Restos : « Notre clientèle fait preuve de générosité »

  • Toute une chaîne se mobilise pour réussir cette collecte nationale.
    Toute une chaîne se mobilise pour réussir cette collecte nationale.
Publié le , mis à jour

Ce week-end, dans une cinquantaine de grandes et moyennes surfaces du département, des bénévoles des Restos du cœur proposeront à la clientèle de remplir un sac de denrées ou de produits d’hygiène. C’est la campagne nationale des Restos.

« Une collecte déterminante pour l’intercampagne des Restos qui court de mi-mars à mi-novembre. Elle couvre 30 % de nos besoins », résume Alexandre Leuzy, administrateur régional. Et pour cause.

Durant cette « intercampagne », les Restos accueillent 50 à 60 % des bénéficiaires de l’hiver, soit 900 personnes durant 32 semaines. Résultat : ce sont autant de repas qui sont servis durant l’intercampagne que durant l’hiver. En sachant, qu’actuellement, les Restos de l’Aveyron servent environ 12 000 repas par semaine.

Pour réussir cette collecte, les Restos de l’Aveyron sont parvenus à mobiliser plus de 450 bénévoles. Dont des bénévoles d’un jour.

« Je n’ai pas les moyens d’être bénévole toute l’année et là, l’occasion se présente de dépasser le stade de donateur, de passer un petit peu de l’autre côté de la barrière », explique l’un d’eux, venu témoigner lors de la conférence de presse présentant l’opération nationale. Mardi, quatorze bénévoles d’un jour inscrits sur le site internet des Restos s’étaient manifestés en Aveyron.

Autres personnes sur lesquelles les Restos de l’Aveyron savent pouvoir s’appuyer : les responsables de magasins. À l’instar de Guy de Nardi, du Super U d’Olemps, toujours fidèle à cette opération. « C’est vrai que l’on est habitué à ce rendez-vous et notre clientèle également, qui fait preuve de générosité. »

De vendredi à dimanche, donc, c’est toute une chaîne de solidarité qui va se mettre en place. Dès samedi matin, la collecte sera triée et rangée par les différentes équipes. Un énorme travail en perspective compte tenu du succès traditionnel de l’opération, pour laquelle les Restos aveyronnais ambitionnent de collecter 50 tonnes de marchandises, l’objectif national visant les 8 000 tonnes.

« Et cette année, le début de la collecte coïncidant avec la diffusion du concert des Enfoirés le vendredi soir, cela devrait bien marcher. » C’est en tout cas ce qu’espère Alexandre Leuzy, mais aussi tous ceux qui ont décidé de se retrousser les manches pour cette action.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?