Decazeville : les sénateurs derrière le collectif Tous ensemble

  • Les sénateurs CRC viendront à la rencontre, lundi prochain, du collectif Tous ensemble, du maire, du directeur de l’hôpital et du président du conseil de surveillance de l’hôpital de Decazeville
    Les sénateurs CRC viendront à la rencontre, lundi prochain, du collectif Tous ensemble, du maire, du directeur de l’hôpital et du président du conseil de surveillance de l’hôpital de Decazeville
Publié le , mis à jour

En octobre dernier, le Tous ensemble adressait aux présidents des groupes parlementaires une lettre dans laquelle le collectif manifestait ses inquiétudes quant à la survie des services publics sur le Bassin.

Un courrier qui, six mois plus tard, aura permis pour seule réponse celle des sénateurs CRC (Groupe communiste, républicain et citoyen), qui se déplaceront, lundi 12 mars, à Decazeville.

« Déjà, les parlementaires aveyronnais nous ont fait part de leur soutien. Les sénateurs Alain Marc et Jean-Claude Luche sont intervenus auprès de la ministre de la Santé, les présidents du conseil départemental et régional également ainsi que les élus locaux », rappelle dans un communiqué le collectif.

Lors de ce déplacement, les sénateurs communistes devraient rencontrer le directeur de l’hôpital, le maire, le président du conseil de surveillance de l’hôpital et les syndicats.

En septembre dernier, une motion avait également été adressée au Premier ministre, signée par les 5 000 manifestants qui s’étaient réunis sur le Bassin.

Un appel resté lui aussi à ce jour sans réponse de la part du gouvernement. « On espère que cette rencontre va susciter l’intérêt des autres groupes parlementaires et une réponse du Premier ministre qui nous ignore totalement », a regretté Jean-Paul Boyer, membre du Tous ensemble.

Toujours sans réponse du Premier ministre et de la ministre de la Santé.

Début février, un courrier a également été adressé à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, dans lequel le collectif faisait part de ses craintes quant aux conclusions de la mission d’appui de l’ARS, au départ censé « conforter les services de l’hôpital » après la fermeture de la maternité.

Sauf que celle-ci, menée par Alain Galliard, préconisait lors du dernier conseil de surveillance de l’hôpital « la fermeture » pure et simple dans un avenir proche de la chirurgie permanente.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

35000 €

Decazeville centre : Appartement T3 situé au 1er étage d'un petit collectif[...]

20000 €

SOUS COMPROMIS DE VENTE Dans petite résidence sécurisée, à 500m tous commer[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?