Rodez : le stade Paul-Lignon n’attend plus que l’accession !

  • La mise aux normes du stade Paul-Lignon en cas de montée en Ligue 2 du Raf a été dictée par la visite, début janvier,
    La mise aux normes du stade Paul-Lignon en cas de montée en Ligue 2 du Raf a été dictée par la visite, début janvier,
Publié le , mis à jour

Si le Rodez Aveyron football jouait gros vendredi soir au stade Balmont de Lyon Duchère dans la perspective de la montée en Ligue 2 (1-1 au final), les choses sérieuses ont commencé un peu plus tôt à plusieurs centaines de kilomètres de là. Une partie de l’avenir du Raf se jouait en effet dans l’hémicycle de la Ville puisque le stade Paul-Lignon figurait à l’ordre du jour du conseil municipal. Le libellé était explicite : « Réhabilitation, programme et plan de financement ».

Après avoir reconnu que « le Raf nous surprend », Michel Mazars a planté le décor : « Le Rodez Aveyron football est en passe d’accéder à la Ligue 2. Pour cela, le stade Paul-Lignon doit répondre à plusieurs critères ». La réhabilitation porte sur quatre grands chapitres : accueil et sécurité de tous les publics, mise aux normes de l’aire de jeu, des vestiaires et des locaux annexes, de l’éclairage. L’ensemble de ces travaux est estimé aujourd’hui à 3 226 500 € (HT) avec un plan de financement prévisionnel qui voit la commune de Rodez s’engager à hauteur de 968 500 €.

Après, très exactement, 27 minutes de débat, ou plutôt de remarques personnelles qui n’ont pas fait avancer le débat, Chantal Combelles, Matthieu Lebrun et Claudine Bonhomme ont voté contre, tandis que Marie-Claude Carlin s’est abstenue. Seule l’interrogation de Régine Taussat s’est avérée pertinente : « Et si le Raf ne monte pas ? ». « On a posé la question au président Pierre-Olivier Murat et le club se la pose, a réagi Christian Teyssèdre. Dans ce cas de figure, on n’engagera pas cette enveloppe. Que faire malgré tout ? Peut-être tomber une des deux tribunes et la reconstruire, avec des vestiaires aux normes, deux mètres plus loin pour ne pas avoir à toucher à la pelouse ». Pas besoin de lire entre les lignes, le message du maire est clair : pas de montée, pas de travaux... En tout cas pas ceux envisagés.

L’élu, qui soufflait vendredi les dix bougies de son élection à la mairie, s’est voulu (montré ?) rassurant : « Je comprends les interrogations mais Rodez va jouer dans la cour des grands. Nous ferons ces travaux sans emprunter un centime et sans impact sur la dette publique ». Et de conclure : « C’est un investissement productif. C’est l’honneur de tout le monde et assurément un plus pour la ville ».

Quant à Jean-Louis Chauzy, favorable à la réhabilitation car « le stade Paul-Lignon est obsolète », il a fait les comptes. Parlant de « retour sur investissement », il a proposé que, « vu que le football et le rugby ne l’occuperont que quelques soirées, pourquoi ne pas organiser là de grands spectacles, des concerts en particulier ». Et si Céline Dion foulait la pelouse de l’enceinte (sécurisée) de la rue Vieussens ?

Centre Presse / Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

69000 €

Spécial investisseur, proche IUT, charmant Type 1 Bis mansardé avec poutre[...]

330 €

Ce studio situé dans une résidence sécurisée vous propose: Une pièce équipé[...]

331 €

LOCATIONS APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 1 Pièce en centre ville Un[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?