En disposant de Lannemezan, LSA a fait un grand pas vers le maintien

  • Prochain déplacement à Cahors pour les Aveyronnais avant la réception de Castelsarrasin dans quinze jours.
    Prochain déplacement à Cahors pour les Aveyronnais avant la réception de Castelsarrasin dans quinze jours.
Publié le , mis à jour

En venant brillamment à bout d’une solide formation de Lannemezan, les Ségalis ont confirmé qu’ils avaient bien leur place en Fédérale 2. « Il y a longtemps qu’on l’attendait celle-là, déclare Claude Larroque, l’un des tacticiens du LSA XV, à propos de cette victoire. Nous avons parfois fait trembler les plus gros mais jamais jusqu’à présent nous n’avions réussi à conclure victorieusement. Il y avait toujours un petit quelque chose qui faisait que ça ne passait pas. »

Le succès acquis ce week-end le fut avec la manière et ne souffre d’aucune contestation possible. « Cela fait vraiment du bien et même s’il est difficile de parler de match-référence, étant donné que tout n’a pas été parfait, c’est une victoire qui va nous faire du bien au moral, ajoute Claude Larroque. C’est le fruit du travail mené jour après jour et la preuve, s’il en fallait une, que le travail paye. »

Si cette victoire permet à Lévezou-Ségala de consolider sa dixième place au classement et d’entrevoir plus sereinement le maintien sportif, il reste encore cinq rencontres à jouer et mathématiquement, rien n’est encore joué. Cette semaine, les Cassagno-Réquistanais vont prendre un peu de repos avant de préparer le déplacement à Cahors.

« On a donné le mardi de repos aux joueurs car ce fut intense dimanche et les organismes ont besoin de souffler et de récupérer, détaille Larroque. On se retrouvera vendredi pour préparer le déplacement à Cahors. » Un déplacement que les Aveyronnais vont aborder avec sérieux, sans perdre de vue la réception de Castelsarrasin dans quinze jours. Une rencontre importante qui, si elle se soldait par une autre victoire, pourrait bien acter le maintien.

« Le match contre Castelsarrasin sera capital dans l’optique du maintien, même si après, nous avons encore deux rencontres à domicile (contre Gaillac le 1er avril en match en retard et face au leader, Fleurance, pour la dernière journée de championnat, le 22 avril, NDLR) », glisse Larroque. Toujours est-il que pour une fois, LSA est maître de son destin. Au vu de ce que les joueurs ont montré dimanche, à savoir vaillance, abnégation, sérieux et concentration, ils ont indéniablement les moyens de leurs ambitions.

« Je tiens vraiment à féliciter l’ensemble du groupe car il n’a jamais baissé la tête, même dans les moments difficiles, savoure Larroque. Quant à moi, je dois dire que je ne crois pas avoir autant souffert que lors des dernières minutes du match de dimanche, en particulier à l’ultime seconde, car j’ai cru que l’arbitre avait sifflé une pénalité contre nous et qu’une fois encore, nous allions passer à la trappe. Heureusement, il a bien sanctionné une faute adverse et nous a permis de nous libérer en envoyant le ballon en touche. »

Prochain déplacement à Cahors pour les Aveyronnais avant la réception de Castelsarrasin dans quinze jours.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?