Plan de modernisation : les négociations reportées à Bosch

  • Un comité central d’entreprise extraordinaire se tiendra vendredi 23 mars.
    Un comité central d’entreprise extraordinaire se tiendra vendredi 23 mars.
Publié le

La semaine qui s’annonce sera chargée pour les instances de l’usine Bosch, qu’elles soient patronales ou syndicales, à tel point que les réunions de négociations portant sur le plan de modernisation du site ont toutes été repoussées.

Première échéance demain mercredi ; l’intersyndicale rencontrera Heiko Carrié directeur de Bosch France à 14 h 30. « Nous allons lui remettre une lettre demandant d’investir sur des lignes essence, car à l’horizon 2020, Bosch ne sera plus en capacité de répondre à la demande des clients en la matière », explique Yannick Anglarès, délégué CGT. « Cela permettra de diversifier la production sur le site, ce que nous demandons depuis 10 ans, mais il faut que la ligne diesel vienne aussi ! ».

Mercredi toujours, à midi, les membres de la délégation de l’intersyndicale rencontreront plusieurs élus locaux pour une réunion de travail et, à 16 heures, la très attendue entrevue avec Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances. Pour porter la voix du site de production castonétois, une délégation d’élus accompagnera les salariés.

On annonce notamment la participation de Christian Teyssèdre, Jean-Philippe Keroslian, les cinq parlementaires aveyronnais, Jean-Louis Chauzy, président du Conseil économique et social d’Occitanie sans oublier Emmanuelle Gazel, vice-présidente de la Région. Jeudi 22 mars, le délégué interministériel à l’industrie Jean-Pierre Floris se rendra à l’usine castonétoise et le lendemain, un comité central d’entreprise exceptionnel se tiendra à Onet.

« On préfère attendre au regard de tous les échanges qui vont avoir lieu », résume Olivier Pasquesoone, directeur de l’usine. Une autre raison a poussé la direction à différer les réunions de négociations autour de l’accord de transition : être fixé sur la « garantie de volume » dans la perspective de la modernisation d’une des deux lignes diesel. « Nous devons continuer à avancer de manière constructive en préservant le dialogue social », conclut Olivier Pasqesoone.

Nous reviendrons sur le contenu de ces réunions dans notre édition de jeudi 15 mars.

Centre Presse / Xavier Buisson
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

525 €

Vous êtes à la recherche d'un bien en location dans le centre-ville de Rode[...]

335 €

Ce studio vous propose: Une entrée Un séjour avec coin kitchenette (2 plaqu[...]

277 €

RODEZ-HYPERCENTRE - STUDIO récent, lumineux et fonctionnel dans un immeuble[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?