Football : Mellot et Daillet de retour dans le groupe du Raf pour le déplacement à Boulogne

  • Dans son couloir droit, Jérémy Mellot est un des atouts de l’équipe ruthénoise. Archives  JLB
    Dans son couloir droit, Jérémy Mellot est un des atouts de l’équipe ruthénoise. Archives JLB
Publié le , mis à jour

Et si ce match face à Boulogne-sur-Mer se révélait être un tournant de la saison pour le Rodez Aveyron football. Car à y regarder de plus près, la partie disputée demain soir (20 h) au stade de la Libération pourrait donner plusieurs indicateurs pour interpréter la fin de saison du club du piton.

D’abord car les Boulonnais sont de sacrés clients. N’en déplaise à ceux qui ne regardent que le classement actuel, dans lequel ils figurent seulement au 12e rang.

Classement qui ne fait pas apparaître une statistique parlante : l’USBCO est invaincue en 2018, avec trois nuls et trois victoires depuis la reprise en janvier !

Ensuite sur la capacité du groupe à Laurent Peyrelade à digérer les moments forts. Ces passages clés qui font ou défont les devenirs.

Car demain soir, Enzo Basilio et les siens en seront au deuxième déplacement d’affilée sur une série de trois, après Lyon-Duchère (1-1) vendredi dernier et Chambly dès ce mardi pour un match en retard.

Mais ils attaqueront aussi une autre mini-série de trois matches en huit jours puisqu’après le voyage à Chambly, c’est Dunkerque qui se présentera à Paul-Lignon dès le vendredi suivant.

Et pour faire face à cette intensité de matches, le coach ruthénois Laurent Peyrelade entend bien poursuivre sa politique de « rotations ». D’autant que deux absents vendredi dernier dans le Rhône sont de retour.

Il s’agit de Jérémy Mellot, dont les adducteurs semblent avoir apprécié un peu de repos, et d’Edouard Daillet, qui était forfait pour raisons personnelles.

Deux bonnes nouvelles puisque les deux défenseurs sont des titulaires indiscutables. En revanche le maître à jouer Pierre Ruffaut sera, lui, toujours absent demain, purgeant son troisième match de suspension (sur quatre) après son carton rouge reçu à Concarneau (perdu 2-1 le 23 février).

Également, toujours pas de première apparition sous le maillot du Raf pour la recrue phare du mercato hivernal, Khaled Ayari, « encore trop juste » selon son coach alors qu’il a repris l’entraînement individuel la semaine dernière et le collectif (« mais protégé ») cette semaine.

Une absence pour cause de déchirure au mollet qui commence à durer.

Centre Presse / Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?