Sébastien Da Silva : « Il aurait fallu avoir un autre état d’esprit »

  • Le capitaine du Raf a fait passer un message aux Ruthénois :« Avec le retour des beaux jours, j’appelle les gens à venir à Paul-Lignon. S’il doit nous arriver quelque chose de bien, autant qu’on le vive ensemble. » Archive Jean-Louis Bories
    Le capitaine du Raf a fait passer un message aux Ruthénois :« Avec le retour des beaux jours, j’appelle les gens à venir à Paul-Lignon. S’il doit nous arriver quelque chose de bien, autant qu’on le vive ensemble. » Archive Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Que vous a-t-il manqué pour obtenir un meilleur résultat à Boulogne-sur-Mer, vendredi soir ?

Nous aurions dû avoir un meilleur état d’esprit et jouer plus libérés. Globalement, nous avons été trop timides. C’est dommage, car même si les Boulonnais nous sont supérieurs sur le papier, ils auraient moins existé si, au moins techniquement, nous avions mis en place notre jeu habituel et eu le même impact que d’habitude. La différence, c’est aussi que nous avons eu plusieurs situations pour marquer, que l’on n’a pas concrétisées, alors qu’à l’inverse, nous avons été punis immédiatement sur deux erreurs individuelles.

Vous pensez qu’il y avait moyen de faire mieux ?

Oui, clairement. Mais il aurait fallu avoir un autre état d’esprit.

À titre personnel, vous avez mis fin à une longue période sans marquer la semaine dernière, à Lyon-Duchère (1-1). Mais vendredi, vous n’avez pas réussi à trouver le chemin des filets, malgré deux occasions en fin de rencontre...

Je marque un but qui est refusé pour un hors-jeu que je trouve litigieux, puis je reprends un bon centre de Jérémy (Mellot, NDLR) que j’aurais pu mettre au fond. L’essentiel est que je me sente mieux physiquement. Je sais que je vais apporter à l’équipe pour la fin de saison. Quand les gens parlent des attaquants, ils ne voient souvent que les buts, mais il n’y a pas que cela. Même si je marquais moins dernièrement, j’apportais à l’équipe. Sinon, je n’aurais pas joué autant.

Quelle différence y a-t-il entre le Rodez du début de saison, qui semblait impossible à arrêter, et le Rodez de cet hiver, plus en difficulté ?

Désormais, les équipes nous connaissent. Nos adversaires essaient de limiter au maximum les situations que l’on aime, à savoir bénéficier d’espaces et ne pas avoir à faire le jeu. Malgré tout, on est capable d’embêter tout le monde.

Y a-t-il de la fatigue ?

Nous sommes bien physiquement. Ce n’est pas grave de connaître une période comme celle-là. Nous savons qu’une saison n’est jamais linéaire. Et puis, même après une passe plus compliquée, nous sommes toujours sur le podium.

À la fin de la rencontre face aux Herbiers (0-0, le 16 février), votre équipe a été sifflée au stade Paul-Lignon, alors qu’elle est dans la course pour la montée en Ligue 2. En tant que capitaine, comment avez-vous vécu cet épisode ?

Personnellement, je sais que quand un attaquant marque, il est le meilleur du monde, mais que quand il connaît deux matches sans but, il faut immédiatement en recruter un autre. Alors vous savez, je suis un peu habitué... J’espère que les gens qui ont sifflé viennent à tous les matches, pas seulement quand on joue la montée. Et j’espère aussi que cela n’a pas touché mes potes, car je suis fier d’eux et de ce qu’ils font. De toute façon, tant qu’il y a du monde au stade, ça me va. Si certains veulent devenir le douzième homme, je les invite à regarder ce qui se fait à Concarneau ou à Boulogne-sur-Mer. Là, les supporters aident vraiment les joueurs. En tout cas, avec le retour des beaux jours, j’appelle les gens à venir à Paul-Lignon. S’il doit nous arriver quelque chose de bien, autant qu’on le vive ensemble.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

295 €

A louer studio de 18.90 m2, proche IUT et lycée Monteil Entrée, pièce princ[...]

335 €

Ce studio vous propose: Une entrée avec placard Un séjour donnant sur balc[...]

285 €

Appartement situé au 3ème étage L'appartement est composé : - D'un hall d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?